S’inscrire à l’infolettre :

Accompagner la transition énergétique

Publié le 13 juin 2014

En France, 52% de la consommation énergétique finale concerne la chaleur, due essentiellement au chauffage des bâtiments (environ 60% de ces 52%). Cette chaleur est produite à plus de 80% par des sources d’énergies non renouvelables, dont 15% sont produits par de l’électricité, ce qui est une aberration énergétique.

Favoriser la mise aux normes énergétiques des logements et bâtiments publics

La Ville et la Communauté Urbaine disposent de leviers pour favoriser la mise aux normes énergétiques des logements et bâtiments publics :

  • La Ville et la Communauté Urbaine renforceront leur politique de mise aux normes énergétiques des bâtiments publics : écoles, bâtiments administratifs, crèches,…
  • La Communauté Urbaine incitera les organismes de logement social à mettre en œuvre des actions de rénovation énergétique par le biais de subventions fléchées.
  • La Communauté Urbaine incitera les copropriétés à mettre en œuvre des actions de rénovations énergétiques en leur mettant à disposition des services d’assistance à maîtrise d’ouvrage (chiffrage, gestion de projet, suivi technique,…),
  • La Communauté Urbaine renforcera les dispositifs de subventions aux particuliers, sous conditions de revenus. Ces dispositifs seront étendus à l’ensemble de la métropole.

Promouvoir le chauffage urbain et la production décentralisée d’énergie

Au niveau municipal, la production d’énergie par une régie publique nous semble être le cadre le plus probant pour garantir à la fois un service public de qualité et une implication citoyenne.

C’est pourquoi nous défendrons le retour en régie du chauffage urbaine au terme de la délégation de service public de Résonor. Ce retour en régie doit s’accompagner d’un plan d’investissement visant à développer l’utilisation des énergies renouvelables (géothermie notamment).

L’action de la municipalité pourra également porter, au-delà du chauffage urbain, sur la création d’une régie de production d’électricité reposant elle aussi sur les énergies renouvelables (solaire, éolien, géothermie…)

Promouvoir l’auto – construction

La ville soutiendra l’auto – construction, dans la mesure où elle diminue le coût des travaux d’amélioration de l’habitat et où elle favorise les liens sociaux et les relations non marchandes.

Le soutien de la ville se matérialisera notamment des actions de conseil et de formation à l’auto – construction, en direction des habitants voire des associations.

Commenter cet article

Recevoir l'infolettre :

PCF de Lille

74 rue d'Artois
59000 Lille
Tél : 03.20.60.32.02