S’inscrire à l’infolettre :

Former aux technologies de l’information et de la communication pour diminuer la fracture numérique

Publié le 15 juin 2014

L’accès aux outils numériques, à l’informatique et à Internet pour tous est encore loin d’être une réalité. Force est de constater que les inégalités persistent pendant que des nouvelles normes s’installent. Les observateurs ont cru un temps que la fracture numérique était uniquement générationnelle et qu’elle allait s’estomper avec le temps. Il n’en est rien : de nouvelles fractures apparaissent, notamment auprès d’adolescents nés avec le numérique qui n’ont pas accès aux TIC [1] , pour des raisons économiques ou culturelles.

Il est nécessaire d’agir pour réduire ces inégalités, démocratiser l’accès aux TIC et permettre que, sur la ville de Lille, ces outils soient apprivoisés par tous les habitants.

Propositions concrètes :

  • Souvent méconnus, les EPN (Espaces Publics Numériques) sont des lieux dans lesquels les habitants peuvent s’approprier les technologies d’information et de communication. Il est nécessaire de rendre visibles et accessibles les espaces publics numériques. Il est tout aussi nécessaire de les mettre en réseaux avec d’autres espaces qui rassemblent des acteurs économiques familiarisés à la pratique des technologies numériques. C’est le cas des tiers-lieux [2]
  • Chaque Lillois doit pouvoir apprendre et maîtriser les codes et usages des technologies d’information et de communication. Des formations existent. Elles doivent pouvoir toucher toutes les générations et s’inscrire dans le cadre du projet éducatif global de la ville de Lille (PEG).
  • Si elles permettent souvent d’initier les néophytes à l’utilisation de l’outil informatique, ces formations doivent aussi apporter des billes afin de permettre aux utilisateurs réguliers de s’approprier les réflexes et d’éviter les pièges rencontrés couramment par les utilisateurs du web : sensibilisation aux risques liés à l’exploitation de données personnelles, intrusion de programmes publicitaires et espions, etc.
  • Des ateliers de sensibilisation au décryptage et à la lecture critique des médias web pourraient aussi voir le jour.

Notes :

[1Les notions de technologies de l’information et de la communication (TIC) regroupent les techniques principalement de l’informatique, de l’audiovisuel, du multimédia, de l’Internet et des télécommunications qui permettent aux utilisateurs de communiquer, d’accéder aux sources d’information, de stocker, de manipuler, de produire et de transmettre l’information sous toutes les formes.

[2Les tiers-lieux sont des espaces collectifs conçus pour se situer à mi-chemin entre la maison et la sphère professionnelle. Dans ces environnements, de nombreux acteurs (individus, associations, entreprises... ) exercent des activités, le plus souvent via la pratique du numérique. Ces lieux se veulent des espaces de travail ouverts sur l’extérieur. Ils sont le théâtre de pratiques qui tentent de manière prospective, de rechercher un dépassement des crises économiques, écologiques et sociales qui caractérisent notre société. La Coroutine ou le Mutualab sont deux exemples de tiers-lieux Lillois.

Commenter cet article

Recevoir l'infolettre :

PCF de Lille

74 rue d'Artois
59000 Lille
Tél : 03.20.60.32.02