[] []

Projet municipal

S’inscrire à l’infolettre :

Dans les années qui viennent, la politique municipale devra protéger les habitants des conséquences d’une crise financière que ni la gauche au pouvoir, ni une décennie de droite bling bling et antisociale n’ont réussi à endiguer.

Les militants du Front de Gauche se battent au quotidien pour amélioration des conditions de vie, contre la casse des retraites et des conditions de travail, etc.

Mais servir de bouclier contre les méfaits de la crise ne suffit pas.

Nous avons évidemment besoin d’une ville plus humaine, égalitaire et agréable à vivre... Mais celle-ci ne se bâtira pas sans le grain de sel de chacun !

Pour cela, les ateliers citoyens organisés par le Front de Gauche sont l’occasion d’apporter votre pierre au débat. Nombreux sont les acteurs, militants associatifs, politiques, syndicalistes ou simples citoyens qui s’y rencontrent pour construire la ville de demain.

Aux antipodes d’un programme, fourni clef en main, qui tracerait en quelques lignes l’avenir d’une cité de 225 000 habitants, le projet qui suit est une base de discussion qui mérite constamment d’être enrichie par les propositions des habitants.

Car c’est ensemble que nous montrerons qu’un autre futur est possible, et qu’il peut être décidé ensemble, de manière constructive et pluridisciplinaire.

Un toit, c’est un droit

Face à l’augmentation du prix de l’immobilier, la spéculation et la pénurie de logements décents, la municipalité doit défendre une politique ambitieuse d’habitat social doit être entreprise

  • La construction de 40% de logements sociaux dans les nouveaux projets d’aménagement urbain
  • Une offre de logements adaptée aux besoins des Lillois
  • La rénovation ciblée des immeubles collectifs dégradés. Différents instruments nous permettrons de lutter contre la spéculation et de défendre davantage les locataires vis-à-vis des expulsions et de l’habitat indigne.

Transports et voirie : une mobilité gratuite et écologique

Nous voulons œuvrer au développement d’une mobilité gratuite, écologique et sociale sous-tendue par une régie publique des transports. Nous souhaitons faciliter l’accès aux transports publics en instaurant la gratuité pour tous les scolaires et les allocataires du RSA et, à terme, la gratuité pour tous.

Pour une vraie régie publique de l’eau

L’eau est un bien vital. C’est un bien commun de l’Humanité. Elle ne doit pas être une source de profits mais un droit universel qui doit échapper aux intérêts marchands !

Comment comprendre qu’encore aujourd’hui, on puisse couper l’eau à des familles ou que ce bien vital puisse fortement peser dans leur budget ?

Sécuriser les parcours professionnels

Dans une ville qui recense plus de 25 000 demandeurs d’emploi, dont près d’un quart de très longue durée, et des parcours professionnels marqués par la précarité, Chaque citoyen doit pouvoir bénéficier des dispositifs de droit commun en matière de recherche d’emploi et de formation et de rendre effectif le droit au bilan des compétences.

Encourager la création d’emplois durables et accessibles à tous

Notre objectif est d’interroger la population sur ses besoins et ses compétences et d’encourager la création d’activités en réponse à ces deux critères.

Pour cela, nous voulons :

  • amorcer la création d’une Agence Locale de Création d’Activité et
  • redonner toutes leurs places aux régies publiques.
  • créer un service municipal dédié à l’agriculture urbaine

Pour que l’innovation bénéficie au plus grand nombre

La municipalité dispose de moyens pour lutter contre « les » fractures numériques, la marchandisation de l’Internet et l’intrusion dans la vie privée. tout en se souciant de l’impact écologique des nouvelles technologies dans notre ville.

Grandir et apprendre en toute égalité

École, jeunesse, petite enfance, vie étudiante et universitaire : Le Front de Gauche est à l’initiative de nombreuses propositions pour permettre à tous de s’émanciper.

Affirmer la Culture dans la ville

A Lille nous voulons ré-interroger les finalités de l’ action politique en matière culturelle, et affirmer la place de la culture dans la ville.

Démocratie : Soutenir l’implication citoyenne

La démocratie à l’échelle municipale doit permettre de co–produire la ville avec ses habitants. Nous voulons encourager la vie associative, l’éducation populaire permettre le création de médias citoyens

Adapter la ville au rythme de vie de ses habitants

Le Front de Gauche défend une conception de la ville soucieuse de la cohésion sociale et des équilibres environnementaux. Il souhaite adapter la ville au rythme de vie de tous ses habitants, et non la façonner en fonction des besoins d’une minorité privilégiée.

Lille : une ville solidaire et accueillante

A l’heure où nous assistons à un certain délitement du lien social, il est nécessaire de favoriser le bien vivre ensemble dans la convivialité, la solidarité et le respect de tous.

Le Front de Gauche propose de construire une ville ouverte sur le monde tout en instituent un dialogue et des actions coordonnées entre polices municipale et nationale afin de répondre efficacement aux attentes des habitants.

Nos principes fondamentaux

L’ensemble du programme du Front de Gauche s’articule autour de 3 principes fondamentaux :

  • La citoyenneté active
  • Répondre aux besoins essentiels, étendre la gratuité
  • Les services publics contre la finance

Amplifier les politiques sociales

Le Front de Gauche souhaite faire de la ville de Lille un rempart contre l’austérité !

Cela implique de :

  • sortir la vie associative des logiques de concurrence et de garantir ses moyens.
  • améliorer le maillage des services publics municipaux et des structures soutenues par la ville.
  • réorienter la politique d’investissement vers les politiques sociales et de santé publique.

D’autres choix budgetaires sont possibles !

Nous refusons le discours dominant de l’austérité, qui voudrait que l’on comprime encore et toujours les dépenses publiques, alors que les entreprises et les classes supérieures continuent à bénéficier d’importantes baisses d’impôts.

Nous luttons refuserons les augmentations de tarifs, les non–remplacements de départ à la retraite et les projets de privatisation des services publics locaux.


Dernières actualités :

La propreté, c'est l'affaire de tous

Depuis 2013, des dépôts de détritus sauvage apparaissent, suite à l’arrêt du service des encombrants. Beaucoup de personnes ne peuvent se déplacer à la déchetterie. Le service de remplacement, avec (...)

La citoyenneté active

Le terme de démocratie participative est souvent galvaudé et utilisé à toutes les sauces. Sur Lille, il relève largement d’opérations de communication sur l’action municipale dans une logique d’information descendante. La multiplication des différents conseils représentatifs (jeunesse, étrangers, aînés…) se fait toujours dans un fonctionnement très cadré, et n’endigue pas la désaffection croissante à l’égard des enjeux politiques que traduisent les taux d’abstention élevés aux différentes élections, particulièrement dans les quartiers populaires.

Répondre aux besoins essentiels, étendre la gratuité

Le droit à l’éducation, à la santé, à la mobilité, au logement, sont autant d’exigences à mettre en avant pour une politique sociale de haut niveau, or les politiques d’austérité s’efforcent de réduire ces droits.

Dans ce contexte, l’ensemble des services sont attaqués. De services dédiés à l’enfance (crèches, écoles, centres aérés, etc. ) à l’action sociale ; des services de voirie aux espaces verts. Un grand nombre de bien commun risque de se dégrader, voire de disparaître.

Dans certains domaines, nous demandons à ce que la réflexion sur la gratuité soit développée (transports, services périscolaires…) :

Les services publics contre la finance

Nous affirmons fortement que les services publics sont la réponse aux besoins vitaux de la population. Il y a, en cette matière, des maîtrises à reprendre, à regagner :

Répartition budgétaire et part de la dette

La suppression de la taxe professionnelle a mis en difficulté nombre de collectivités car les nouvelles taxes sur les entreprises rapportent beaucoup moins. Par ailleurs, les collectivités n’ont (...)

Faire participer davantage la métropole au financement des équipements de centralité

La ville de Lille, tout comme les villes de Roubaix et Tourcoing, accueille des équipements dits « de centralité » (conservatoire, opéra, théâtre, musées, piscines, « maisons folies »,…). Le financement (...)

Financer les services publics

Suppression de la taxe professionnelle, gel des dotations... Les finances des collectivités locales et notamment des communes ont été très éprouvées ces dernières années, alors que les charges imposées (...)

Refuser l’austérité

Il nous faudra lutter contre le discours dominant de l’austérité, qui voudrait que l’on comprime encore et toujours les dépenses publiques, alors même que :

  • Contrairement aux petites entreprises et aux artisans, les grands patrons et leurs actionnaires sont les grands gagnants des réformes successives de la taxe professionnelle,
  • Les ménages favorisés ont également massivement bénéficié de baisse d’impôts, notamment au travers des différents dispositifs de défiscalisation (de Robien, Duflot,…).

Personnes âgées

L’état de santé de nos aînés est variable et leurs situations sociales diverses. Certains sont entourés et autonomes, d’autres doivent être accompagnés : tous méritent notre attention. Des dispositifs existent d’accompagnement à domicile, portage de repas, visites, suivi attentif en période de risques. Ils seront maintenus. Un effort sera fourni pour mettre en synergie les intervenants afin de proposer des services moins sectorisés et plus durables.

Handicap

La loi pour l’Égalité des droits, des chances, la participation et la citoyenneté des personnes en situation de handicap semble, pour trop d’acteurs, facultative. Pourtant, de nombreux progrès ont pu être réalisés durant ce mandat.

Ce bilan traduit des avancées, certaines ont été gagnées de hautes luttes. La mise en accessibilité des bâtiments aurait pu être effective dans les délais prévus par la loi si la Ville avait choisi d’y consacrer chaque année 7,5% de nos investissements.

Santé

Aujourd’hui, près de 30 % des Français renoncent aux soins ou les retardent. Les inégalités en matière de santé traversent l’ensemble de la population.

Elles sont liées notamment au revenu, à la catégorie sociale, au lieu de résidence. Ainsi, la différence d’espérance de vie est de 7 ans entre les cadres supérieurs et les ouvriers. L’obésité est 7 fois plus fréquente chez les enfants d’ouvriers que chez les enfants de cadres.

Pour un sport populaire

Les activités physiques et sportives sont fondamentales pour le développement de l’être humain. Le corps a toujours été un enjeu de domination et toutes les doctrines d’oppression commencent par la négation ou le contrôle du corps.

Recevoir l'infolettre :

PCF de Lille

74 rue d'Artois
59000 Lille
Tél : 03.20.60.32.02