Projection - débat :

S’inscrire à l’infolettre :

Le système concentrationnaire nazi : camps de concen­tration, camps d’extermination.

Publié le 8 juin 2015

Plus de cent personnes, de tous âges et de toutes opinions, ce sont rassemblées le 5 juin, salle Philippe Noiret à Wazemmes, pour entendre le témoignage de Marie-Hélène Weill, et lui poser des questions.


Le film : « Auschwitz : voyage au bout de l’enfer »

Créé en avril 1940 et libéré par l’Armée rouge en janvier 1945, Auschwitz est considéré comme le symbole des meurtres de masse commis par les nazis et plus particulièrement celui de la Shoah, au cours de laquelle près de six millions de juifs furent assassinés, sans oublier tziganes, homosexuels, résistants... de toute l’Europe occupée. Des six camps d’extermination construits par les nazis (Chelmno,Treblinka, Belzec, Maïdanek, Sobibor, Auschwitz-Birkenau), ce dernier est le seul que les SS n’ont pas eu le temps de détruire complètement.

Ce film de 47 mn a pu être diffusé grâce à l’autorisation de l’auteur lui-même : Toby Groom.

Le Témoignage : Marie-Hélène Weill

D’une famille lorraine d’origine juive, Marie-Hélène Weill est arrêtée en février 1944 par la Gestapo dans la région de Grenoble. Après le camp de transit de Drancy et trois jours en wagon plombé, c’est l’arrivée à Birkenau, la sélection ...

Elle y restera 8 mois, pour être évacuée, à l’approche des troupes soviétiques, vers Bergen-Belsen, Raghun, puis Theresienstadt. Elle rentre en France en juin 1945. Comme elle, 75000 français d’origine juive ont été déportés. Seuls 2500 sont rentrés, après avoir vécu l’impensable.

Enregistrments sonores de l’essentiel de cette rencontre :

Un CD est à votre disposition, gratuitement et sur simple demande, ici (au prix d’un certain délai).

  • Introduction par Jean-Claude CUVELIER, professeur d’histoire (8 mn)
  • Témoignage de Mme Marie-Hélène WEILL, rescapée du camp d’extermination d’Aus­chwitz-Birkenau (35 mn)
  • Echanges avec la salle (25 mn)
  • Conclusion par Guy Béziade, ancien lieutenant FTPF, Chevalier de la Légion d’Honneur (8 mn).

Soirée organisée par l’Amicale des Vétérans du PCF et les Jeunes Communistes lillois sous la Présidence de Guy Béziade, résistant, Chevalier de la Légion d’Honneur.

Commenter cet article

1 Commentaire :

Le 10 juin 2015 par staelens jean-pierre
Le système concentrationnaire nazi : camps de concen­tration, camps d’extermination.

Une soirée très émouvante par le témoignage apporté et les échanges dans la Salle...!

Recevoir l'infolettre :

PCF de Lille

74 rue d'Artois
59000 Lille
Tél : 03.20.60.32.02