Les voeux de la section dans la presse

S’inscrire à l’infolettre :

Les communistes lillois prédisent la fin du monde capitaliste

Publié le 13 janvier 2013

(La Voix du Nord du 13 janvier 2013) L’espace Karl-Marx d’Hellemmes n’a rien du vieux temple perdu en pleine forêt du Guatemala et Joseph Demeulemeester rien du maya en pagne. Et pourtant, hier midi, lors des voeux, on a beaucoup causé fin du monde. Le secrétaire de la section lilloise du Parti communiste a bien agité le chiffon rouge de la fin du monde, mais celle de l’ère capitaliste.


« Et à la différence des Mayas, on ne va pas se contenter de prédictions. » Des voeux offensifs adressés à une cinquantaine de militants et sympathisants au début d’une année 2013 singulière pour ne rien avoir à présenter aux suffrages des citoyens. « C’est la première année sans élection depuis la création du Front de gauche », note le Lillois. L’occasion de se rappeler de quelque chose de l’année écoulée : le retour de la gauche au pouvoir évidemment, « même si beaucoup de promesses du candidat Hollande n’ont pas été tenues », ou encore les quelque 23 000 forces vives pour le meeting lillois de Jean-Luc Mélenchon en février. 2014 et les municipales ? Tout ça est encore bien loin dans les esprits. « La stratégie pour 2014 sera votée un peu avant l’été. » Beaucoup de considérations nationales dans le discours de Joseph Demeulemeester, mais pas que ça. Plus localement, le secrétaire a notamment répété que les communistes comptent parmi ceux qui se sont battus contre le stationnement payant sur la place de la Nouvelle-Aventure.

Sans doute pour insister sur le côté solennel de cette petite cérémonie, le Lillois cita Salvador Allende, lequel a dit il y a trente ans (c’était le 11 septembre 1973) : « L’histoire est à nous. C’est le peuple qui la fait. » Pour Hugo Vandamme, conseiller municipal, l’histoire lilloise s’écrit aussi avec des élus communistes : « Nous nous sommes par exemple battus au sein de la majorité pour que n’augmentent pas les tarifs de cantine ou les taxes sur l’électricité. » • EM. C.

Pour 2013, les communistes lillois souhaitent que le PS voie rouge

(Nord Eclair, 13/01/13)

La section lilloise du parti communiste a présenté ses voeux hier matin à la cinquantaine d’adhérents présents à l’espace Marx d’Hellemmes. En 2013, leur lutte continue, quitte à déplaire aux socialistes, à l’échelle locale comme nationale.

Ce n’est pas parce que la gauche est au pouvoir et que 2 013 est une année sans élection que les communistes lillois se sentent désoeuvrés. « Notre ambition, avec le Front de gauche, est de lutter sur tous les fronts contre l’austérité » , expliquait hier matin Joseph Demeulemeester, secrétaire de section, aux adhérents venus se souhaiter la bonne année, à l’espace Marx d’Hellemmes. En 2013, les communistes lillois veulent toujours apparaître comme les garants de la lutte pour la justice sociale face aux élus socialistes qu’ils accusent d’avoir changé d’analyse sur la crise et de priorités. « L’an dernier, l’adjoint aux finances Pierre de Saintignon disait que c’était inadmissible que l’État ait réduit ses dotations aux collectivités locales. Aujourd’hui, il nous dit qu’il faut faire avec », s’agace Sylviane Delacroix, adjointe au maire en charge du handicap.

Indépendance Cette dernière s’est d’ailleurs vue recevoir un blâme de Martine Aubry, lors des négociations sur le budget, pour avoir affirmé que les tarifs de la cantine lilloise n’ont pas augmenté grâce à l’intervention des élus communistes. Des propos qu’elle maintient.

Et que cela plaise ou non aux socialistes, les communistes ont déjà leurs points de bataille pour l’année à venir. Ils défendront notamment la gratuité du transport scolaire et la baisse ou, du moins, le gel du prix des tickets et des pass, ainsi que la régie publique de l’eau.

F.B.

Commenter cet article

Recevoir l'infolettre :

PCF de Lille

74 rue d'Artois
59000 Lille
Tél : 03.20.60.32.02