[] []
S’inscrire à l’infolettre :

Le PCF dénonce les 53 arrestations lors d’une soirée au CCL

Publié le 21 janvier 2011

Nous condamnons les évènements qui se sont déroulés au centre culturel libertaire au cours d’une soirée de soutien au journal « la Brique » dans la nuit du vendredi 14 janvier. Des forces de police à la recherche d’un tagueur ont arrêté plus de cinquante participants à une rencontre festive et culturelle. Combien y aurait-il eu d’arrestations si le même tagueur s’était réfugié au Grand Palais après un concert d’une star de la chanson ?

Les informations données par le quotidien Nord Eclair signalent qui plus est que ledit tagueur ne figure pas parmi les personnes interpellées.

Aguerris des mouvements sociaux et témoins, à de trop nombreuses reprises des agissements exagérés et provocateur de membres des forces de l’ordre, nous sommes inquiets de la disproportion des moyens employés et de l’usage de bombes lacrimogènes en direction de personnes en réunion.

Les méthodes employées, l’arrestation de plus de 50 personnes désignées comme « militants d’extrême gauche », les brimades policières, le saccage d’un local culturel et militant laissent penser à des motivations politiques, et rappellent la campagne orchestrée par le gouvernement autour d’une prétendue « ultragauche », prétexte à une dérive liberticide et à une criminalisation du mouvement social.

Nous souhaitons que toute la lumière soit faite sur ces événements, pour lesquels nous interpellerons la préfecture.

Pour la commission « droits et libertés » du PCF Lille

Hugo Vandamme

Commenter cet article

Recevoir l'infolettre :

PCF de Lille

74 rue d'Artois
59000 Lille
Tél : 03.20.60.32.02