[] []
S’inscrire à l’infolettre :

Décès de Bruno de Santis

Publié le 30 juillet 2013

Nous avons appris avec émotion le décès hier matin de notre camarade Bruno de Santis.

Nous saluons la mémoire de ce grand militant, et présentons à sa famille nos condoléances attristées.

Bruno DE SANTIS, président du Com.It.Es. (Comité des Italiens à l’étranger) de Lille est décédé lundi 29 juillet au matin, à l’âge de soixante-trois ans, des suites d’une longue maladie. Depuis son arrivée en France, en 1980, il a été l’une des figures de la communauté italienne dans le Nord, le Pas-de-Calais, la Somme et l’Aisne.


En 2010 et 2011, il a mené la lutte contre la fermeture du consulat de Lille. Une institution importante pour les démarches administratives des nombreux Italiens de la région, mais aussi pour le rayonnement culturel de l’Italie.

Les coupes budgétaires ont eu raison du consulat. Pour faire vivre une culture pour tous, en lien avec la foisonnante vie associative de la communauté italienne, le COMITES CULTURE est créé en 2011. Il en assurait depuis la présidence. Son engagement auprès des Italiens de France a été complété par un mandat d’élu au Conseil général des Italiens de l’étranger. En 2001, lui est remis le titre de Grand Officier de l’Étoile d’Italie, décerné à ceux qui promeuvent les rapports entre l’Italie et d’autre pays.

Il est nommé en 1980 directeur régional de l’INCA-CGIL, organisme de services syndicaux en faveur des travailleurs Italiens. Il mènera un combat pour le respect des droits des émigrés italiens, bafoués par les autorités et les organismes de sécurité sociale tant italiens que français, jusqu’à intervenir devant les tribunaux ou auprès de la Commission européenne. Au début des années 1980, il participera à la direction départementale de la CGT, portant une attention particulière au droit de vote des résidents étrangers.

Né à Rome le 19 octobre 1949, il a commencé à militer au sein de la Fédération des jeunes communistes italiens. Dirigeant local du Parti communiste italien dans les années 1970, il devient maire de son village, Paliano, entre 1976 et 1980. Par la suite, il sera en France membre du PCF. Et en Italie adhérent des Démocrates de gauche puis du Parti démocrate, ainsi que de la Confédération générale italienne du travail (CGIL).

Un hommage lui sera rendu vendredi 2 août à 10 heures 30 en l’Église Saint-Barthélemy à Lesquin. Ses cendres seront déposées au cimetière de Paliano.

Commenter cet article

Recevoir l'infolettre :

PCF de Lille

74 rue d'Artois
59000 Lille
Tél : 03.20.60.32.02