La peur ou la fraternité ?

Publié le 16 janvier 2017

La France a peur ! En tout cas, les radios et les télés nous submergent de complots terroristes déjoués et de faits divers sordides.

De Valls à Le Pen, en passant par Sarkozy, les chiens de garde du système instaurent un climat nauséabond.


Avec le projet, initié par Hollande et avorté, de déchéance de la nationalité, ils montrent du doigt les « pas assez Français », ou « pas assez gaulois », suspects du seul fait qu’ils ont une double nationalité.

Après les arrêtés « anti-burkini » de l’été, c’est au tour des crèches de Noël de faire le choux gras des éditorialistes en manque d’inspiration. Pour masquer des inégalités insupportables et la montée de la misère sociale, ils inventent des « communautés » qu’ils voudraient irréconciliables.

Pendant ce temps, la loi travail entre en vigueur, permettant la surexploitation des salariés, et les libertés publiques sont menacées : après un an « d’état d’urgence », le Premier Ministre voudrait le prolonger inutilement.

Nous sommes convaincus que la peur de l’autre ne peut que provoquer du mal-être, un repli sur soi destructeur des solidarités, un recul des droits et libertés. Au cours des campagnes qui s’annoncent, le rassemblement et la fraternité resteront les moteurs de l’action politique en faveur d’un réel changement, du progrès social.

Commenter cet article

Recevoir l'infolettre :

PCF de Lille

74 rue d'Artois
59000 Lille
Tél : 03.20.60.32.02