Pour que vive la presse libre

S’inscrire à l’infolettre :

Liberté Hebdo refuse de livrer son dernier combat

Publié le 16 octobre 2013

Liberté Hebdo est en danger immédiat de disparaître du paysage journalistique de notre région. Pourquoi ? Comment ? La vraie question est de savoir si nous, ses lecteurs, ses amis, ceux qui le font, sommes prêts à baisser les bras.


Liberté a survécu à de nombreuses crises et soubresauts parce que la population du Nord et du Pas de Calais avaient besoin d’une information indépendante et de qualité. Ce besoin a-t-il disparu ? Nous répondons NON ! Dans un monde idéal, Liberté n’existerait pas, certes, mais nous ne sommes pas dans un monde idéal, dégagé des contradictions du capitalisme.

Liberté est la voix des sans-voix, la voix des militants qui luttent pour changer ce monde et proposer d’autres solutions. Cette voix ne peut pas se taire. Liberté est la voix de la formation politique pour des générations de militants. Cette voix ne peut pas se taire. Liberté est la voix, le relais, le lien entre de nombreux communistes et militants du Front de Gauche. Cette voix ne peut pas se taire.

L’équipe de Liberté Hebdo invite donc tous ceux qui souhaitent défendre ce journal à venir apporter leur pierre à la réflexion, à l’échange et aux propositions tous les vendredis matins, au siège de la rédaction, 6bis rue Roger Salengro, à Lille-Fives, métro Marbrerie.

La messe n’est pas dite, nous ne baisserons pas les bras. Nous sommes les héritiers de l’Enchaîné, de Liberté, de la Résistance.

L’équipe du Journal

Pour vous abonner à un tarif intéressant, parrainer de nouveaux lecteurs, ou soutenir le journal, contactez la section de Lille du PCF !

Commenter cet article

Recevoir l'infolettre :

PCF de Lille

74 rue d'Artois
59000 Lille
Tél : 03.20.60.32.02