[] []
Accueil   >   La section de Lille   >   Congrès   >   34e Congrès
S’inscrire à l’infolettre :

CONGRES DU PCF : 11, 12 13 et 14 décembre 2008

Publié le 29 juin 2008

Le 34e Congrès national du PCF est convoqué pour les 11,12,13 et 14 décembre 2008 à La Défense. Il aura à son ordre du jour :

  • la construction d’une alternative en France, en Europe et dans le monde,
  • l’avenir de la gauche, du communisme, du PCF ; la nature et l’ampleur des transformations à opérer ; la mission, la composition et l’élection des directions.

Nous sommes à un moment charnière de notre histoire, mais également de celle d’une gauche de véritable transformation sociale dans la France d’aujourd’hui.

Nous voulons un congrès qui permette une confrontation démocratique transparente, des choix clairs, et qui engage les indispensables changements pour construire une nouvelle cohérence de notre combat dans les conditions d’aujourd’hui. Cela suppose de pousser nos débats pour faire un bilan de nos expériences passées, pour travailler à donner un sens actuel à la visée d’émancipation humaine que nous appelons « communisme », pour construire un nouveau projet politique, pour inventer de nouvelles formes de rassemblement en France, en Europe et dans le monde, pour travailler à la nature et à l’ampleur des transformations de notre organisation et de son fonctionnement.

Le conseil national appelle tous les communistes à contribuer à ce débat en mettant cartes sur table. L’appel à contributions qu’il lance aujourd’hui et le travail de la commission qu’il mandate aujourd’hui pour préparer le texte de base commune doivent permettre de clarifier les questions et les options en débat pour donner aux communistes les moyens de faire leur choix en toute connaissance de cause. Nous voulons construire des choix communs après un débat où toutes les idées et options en présence seront exposées et portées à la connaissance des adhérents.

Après l’Assemblée nationale extraordinaire des 8 et 9 décembre 2007, le travail des huit ateliers mis en place à l’issue de cette Assemblée, la tenue des trois rencontres nationales des 31mai, 7 et 14 juin sur l’analyse de la mondialisation, le projet et les rassemblements, et l’avenir du PCF, celle d’ores et déjà prévue de l’université d’été à Tarnos-Le Boucau les 29, 30, et 31 août, et de la rencontre pour un nouvel internationalisme les 15 et 16 novembre 2008, cette nouvelle phase du congrès conclura une année fructueuse de préparation de ses travaux.

Les défis sont immenses pour notre Parti. Nous avons besoin d’un bouillonnement d’idées dans lequel le maximum de communistes s’impliquent. C’est à ce travail démocratique largement partagé que le Conseil national appelle toutes les adhérentes et tous les adhérents. En confrontant jusqu’au bout toutes les opinions sans en exclure aucune a priori, en menant ce débat avec esprit d’innovation et de construction, les communistes ont la force d’apporter des réponses audacieuses aux questions qui sont posées. Au moment où le besoin de ripostes élargies à la politique Sarkozy grandit, où le défaut d’alternatives est cruellement ressenti, ils prendront toutes les initiatives pour faire de la préparation de leur congrès un événement public et populaire.

Conformément aux statuts, le déroulement de la préparation du Congrès sera désormais le suivant :

1) Le Conseil national lance aujourd’hui à tous les communistes « l’appel à contributions » nécessaire à la préparation de la base commune de discussion. Tout-e adhérente-e, individuellement ou collectivement, toute assemblée générale de section et tout conseil départemental peut proposer une ou des contributions, portant sur tout ou partie de l’ordre du jour. Toutes seront mises à disposition sur le site internet. L’appel à contributions est ouvert du 27 juin au 1er septembre.

2) A partir de cet ensemble d’éléments, le Conseil national élaborera un projet de base commune de discussion. Ce projet sera adopté par le Conseil national dans sa réunion des 5 et 6 septembre 2008.

3) Le Conseil national a élu une commission pour préparer ce projet. Il a chargé cette commission de faire circuler et d’examiner toutes les contributions reçues, tous les points de vue en présence, de clarifier les questions en débat, et de préparer pour le conseil national des 5 et 6 septembre un projet de base commune qui permette une construction largement partagée et soumette aux communistes des choix clairs et cohérents. La commission et le Conseil national travailleront dans l’esprit de nos statuts qui précisent : « Sur une question particulière en débat, le texte comporte, s’il y a lieu, des choix alternatifs possibles qui feront l’objet d’un vote de congrès. Tous les efforts auront été faits pour aboutir à un texte permettant de rassembler la grande majorité des adhérents sur des choix élaborés en commun ».

4) A compter de son adoption le 9 septembre, les adhérents auront cinq semaines, jusqu’au 10 octobre, pour prendre connaissance de ce projet de base commune, qui sera adressé à tous les adhérents. Conformément aux statuts : « deux cent adhérents issus d’au moins dix fédérations peuvent proposer une base de discussion alternative qui doit traiter de l’ordre du jour du congrès, respecter la cohérence de celui-ci, et ne pas excéder la longueur du projet adopté par le conseil national ». Le projet du Conseil national, comme les autres, doit être accompagné d’un résumé de ses orientations essentielles. Tous les résumés sont de taille identique.

5) La commission de transparence des débats, qui sera élue par le conseil national des 5 et 6 septembre, sera chargée de valider les éventuels textes alternatifs au lendemain de la date limite du 10 octobre. Tous les textes seront alors adressés aux adhérents.

6) Le 29 et 30 octobre, les communistes seront appelés à voter pour choisir entre les bases de discussion élaborées pour déterminer celle qui deviendra la base commune de discussion, que tous les communistes amenderont lors des assemblées décisionnelles. C’est le texte qui obtiendra le plus de suffrages qui deviendra cette base commune.

7) Les votes d’orientation sur ce texte auront lieu lors des assemblées de section qui se tiendront du 10 au 30 novembre 2008, des conférences départementales qui se tiendront du 27 novembre au 7 décembre et lors du Congrès national.

8) Pour l’élection des directions, une commission est élue aux différents niveaux, par l’assemblée générale de section, le conseil départemental et le conseil national pour assurer la transparence de l’information sur les candidatures. Elle reçoit toutes les candidatures, les porte à la connaissance des adhérents et quarante-huit heures avant le début du congrès local, départemental ou national, soumet aux adhérents une proposition de liste pour la future direction.

9) Le conseil national a élu la commission nationale chargée de préparer ce travail. Il invite à constituer à tous les niveaux ces commissions sans tarder et au plus tard dans la première quinzaine de septembre.

10) Le nombre des délégué(e)s au congrès national est déterminé en fonction du nombre d’adhérent(e)s enregistré(e)s trois mois avant le congrès sur la base suivante : 5 délégué(e)s de droit par département plus 1 par tranche de 300 adhérent(e)s.

(résolution du conseil national des 25 et 26 juin)

Commenter cet article

Recevoir l'infolettre :

PCF de Lille

74 rue d'Artois
59000 Lille
Tél : 03.20.60.32.02