Nord Eclair du 17/07/09

S’inscrire à l’infolettre :

« Nous sommes des élus citoyens »

Publié le 17 juillet 2009

La première année de mandat achevée, les deux élus communistes Hugo Vandamme et Sylviane Delacroix dressent leur propre bilan et réaffirment leur identité citoyenne et politique.


Ils ne veulent pas se comparer avec les précédents élus communistes mais ils ont partagé ce constat : « notre groupe n’est pas forcément très visible, ni très audible, alors que nous faisons plein de choses. » D’où cette prise de parole, après un an de mandat, formulée en bilan. Mais attention, a prévenu hier Sylviane Delacroix : « nous sommes juste des élus citoyens, nous ne sommes pas fans des coups politiques, ce n’est pas notre façon de faire de la politique », Élu avec la liste de Martine Aubry, le groupe des élus communistes, sauf Michelle Demessine, a entièrement été renouvelé. Hugo Vandamme, 29 ans, s’est vu confier la délégation de l’emploi et de l’insertion, aux côtés de Bernard Charles. Sylviane Delacroix, adjointe, a hérité de l’accessibilité aux personnes handicapées ; Roger Maly, également adjoint à Hellemmes, est chargé des mandats et titres de recettes et documents comptables tandis que Michelle Demessine a poursuivi sur sa délégation au sport.

Alors, que donne ce petit groupe après un an ? « On a pris nos marques, sourit Hugo Vandamme. Et pour ma part, j’ai pu constater le travail et l’implication de tous les élus de la ville, y compris ceux de l’opposition. Même si je trouve que certains devraient se confronter davantage à la réalité ». Comprenez par là qu’ils devraient sortir un peu de leurs fonctions d’élus. « Moi, tous les matins, je me lève pour aller bosser ». Hugo Vandamme travaille à la Maison de l’emploi à Tourcoing. Et comme tout communiste, il reverse son indemnité d’élu au parti. Cela lui permet, insiste-t-il, de mieux comprendre les réalités du monde qui l’entoure. « C’est important ».

Quant à l ’immersion au sein de la majorité, Sylviane Delacroix (qui fut aussi un temps élue à Mons-en-Baroeul) tient à souligner le climat de confiance qui y règne. « On est mis en situation de responsabilité et on fait avancer nos dossiers ».

Disparités lilloises

De quoi aussi donner l’envie à ces nouveaux élus de peser davantage pour leurs idées. « À Lille, il faut faire attention, les disparités grandissent entre ceux qui paient l’ISF (1479 foyers lillois pour une moyenne de 6917 euros chacun) et ceux qui ne paient pas d’impôts parce qu’ils ne le peuvent pas (près de 50% des Lillois sont dans ce cas) ». Les communistes visent le gouvernement, « ce pouvoir qui ferme les écoles le samedi matin et ouvre des supermarchés le dimanche ». Mais pas seulement. Au niveau local, ils veillent au pouvoir d’achat des territoriaux (cf leur intervention au dernier conseil municipal), aux différentes façons de faire de la démocratie participative et réfléchissent aux moyens d’amener ceux qui se sentent les moins concernés aux manifestations culturelles. Hugo Vandamme promet également qu’il sera un élu vigilant, en tant que vice-président de la Mission locale de Lille, quant à l’emploi des Lillois au sein des différents projets économiques qui s’implantent dans la ville. « Il faut que l’on soit à côté des entreprises comme des salariés. »

Commenter cet article

Recevoir l'infolettre :

PCF de Lille

74 rue d'Artois
59000 Lille
Tél : 03.20.60.32.02