S’inscrire à l’infolettre :

Intervention de Michelle DEMESSINE sur l’actualité de la politique sportive

Publié le 3 octobre 2011

A l’occasion du Conseil municipal du 16 septembre 2011, Michelle DEMESSINE est revenue sur l’actualité de la politique sportive de la Ville de Lille. Il s’agit tout d’abord de la présentation de la première édition de Splash In Lille Metropool avec l’ouverture nocturne des piscines. L’adjointe au sport fait également un bilan rapide de la Halle de Glisse de Lille Sud, avant de faire un point sur le Jardin des Sports du Faubourg de Béthune et enfin, de présenter le dernier outil d’insertion mis en place par la Ville, à destination des animateurs des clubs de football de nos quartiers qui jouent un rôle social et éducatif indispensable.


Madame le Maire,

Avec l’ouverture de notre Conseil, s’ouvre en même temps la Nuit des piscines dans toute la Communauté urbaine de Lille où plus de 21 piscines de la métropole seront ouvertes gratuitement de 18 heures à 23 heures pour faire découvrir toute la diversité des activités aquatiques dans la métropole et en même temps, mettre en valeur les équipements qui ont déjà été rénovés grâce au Plan piscine.

Quinze piscines ont déjà fait l’objet d’un véritable lifting et sont devenus plus modernes, plus accueillantes, plus confortables. Et, vous le savez, notre tour arrive avec la construction de la nouvelle piscine de Lille Sud et le projet de rénovation/extension de la piscine Marx Dormoy dont le concours est en cours. Nous avons reçu cinq candidatures et les services sont en train d’expertiser ces cinq magnifiques projets.

Splash In Lille Metropool, c’est à la fois sportif, ludique et festif. De nombreuses animations originales vont aigailler cette soirée où les équipements rivaliseront d’imagination pour rendre cette soirée attractive pour le public. Nos cinq piscines lilloises, lommoises et hellemmoises se sont inscrites avec enthousiasme dans cette manifestation. C’est ainsi qu’à Hellemmes, on pourra nager sous le signe d’aqua-ciné, aquagym sur le thème de musique de film ; Qu’à Lomme, on pourra profiter de séances d’aqua-fitness sur de la musique brésilienne ; Qu’à Marx Dormoy, on pourra faire des baptêmes de plongée, du water-polo et du kayak, toujours en musique, grâce à l’animation musicale et dansante proposée par l’association Métisse de David SISSOKO ; Et, qu’à la piscine de Fives, pendant toute la soirée, l’artiste Christophe LECOUTRE réalisera une grande fresque avec le concours des enfants présents.

Je voudrais remercier devant vous toutes les équipes des piscines et celles des clubs sportifs qui ont déployé des trésors d’imagination pour que cette première soirée soit réussie, accueille un très nombreux public qui n’a pas l’habitude de venir dans les piscines et que cette fête soit le début d’un grand rendez-vous annuel pour la promotion des activités aquatiques, quelles soient sportives, ludiques ou simplement, pour le bien-être et la santé.

Aussi, un certain nombre de délibérations de ce Conseil illustre le dynamisme de la politique sportive de notre ville. C’est le cas de la Halle de Glisse. Nous allons renouveler la Délégation de Service Public et c’est l’occasion d’en faire un petit bilan.

Je rappelle que notre équipement inauguré en octobre 2004 est aujourd’hui le troisième Skatepark de France, après Marseille et Nantes, avec ses 4000 mètres carrés de pratique, avec sa place extérieure de 1500 mètres carrés qui permet la pratique libre des sports de glisse. C’est sur cette place extérieure que tous les mercredis, le soir et chaque week-end, sont reçus des centaines de jeunes qui trouvent là un espace de grande qualité pour réaliser leurs exploits. Les 4000 mètres carrés de la Halle intérieure ont permis de développer les sports de glisse comme le roller, roller-hockey, le skate et le BMX. La Halle de Glisse, c’est 347 jours d’ouvertures sur 369, 50 000 personnes accueillies en 2010, en augmentation de 12% par rapport à 2009. 6 200 scolaires sont accueillis, par an, et bénéficient d’un apprentissage avec un cycle de six séances.

La Halle de Glisse a permis aussi le développement des clubs sportifs des sports de glisse qui n’existaient pas dans notre ville. Quatre clubs s’y sont ainsi développés dans les quelques disciplines que j’ai cité et regroupent aujourd’hui près de 600 licenciés.

La Halle de Glisse dispose également d’une salle de danse qui a permis le développement du hip-hop grâce au dynamisme de l’association N’Didance qui affiche aujourd’hui plus de 500 pratiquants dont de nombreux jeunes filles et garçons du quartier de Lille Sud, dont le premier team avait gagné, je le rappelle, le premier prix régional du hip-hop en 2008.

Au-delà de l’activité animée par le délégataire (je rappelle que c’est l’association UCPA qui gère notre équipement), le service des sports avec les éducateurs sportifs de la Ville, dans le cadre du Projet Educatif Global, anime, tout au long de l’année et pendant les vacances scolaires, des séances d’initiations gratuites, dans le cadre des centres aérés et des mercredis sportifs. Les centres sociaux disposent également de créneaux ouverts pour leurs activités.

Lieu d’échanges, de mixité sociale, culturelle et géographique, la Halle de Glisse a permis, depuis son ouverture en 2004, à de très nombreux enfants du primaire et aux jeunes des quartiers de découvrir les sports de glisse dans un équipement de grande qualité permettant à la fois une pratique intérieure et extérieure avec un encadrement de qualité, ce qui n’est, comme vous le savez, pas négligeable. Au-delà de la pratique sportive et des animations culturelles, la Halle de Glisse est devenue un carrefour de Lille Sud, un lieu de réunion, de rencontre, d’échange et de projet.

Mais la vocation de la Halle de Glisse, c’est aussi d’être le centre de grands évènements sportifs de la glisse. De nombreux évènements d’envergure locale, nationale et internationale sont organisés tous les ans. Il y a eu plus de 69 évènements en 2010, comme par exemple les championnats de France de skate qui réunissent chaque année plus de 2000 personnes. Il faut d’ailleurs se réjouir des résultats sportifs en skate de notre team des jeunes de Lille Sud, classés régulièrement sur le podium des championnats de France.

La Halle de Glisse, son équipe d’animation et de direction s’attachent à développer un partenariat de tous les instants avec les différents services de la Ville, les centres sociaux, comme Lazare Garreau et l’Arbrisseau, et les associations locales via des actions de sensibilisation et de solidarité impulsant une participation des habitants mais aussi une réelle implication dans les dispositifs du quartier. Un dimanche par mois par exemple, pour animer le quartier de Lille Sud, l’UCPA, le délégataire, organise les « Family Halle. » Ainsi, les familles peuvent se retrouver au cœur du parc, autour des spectacles éducatifs, d’ateliers de prévention et d’initiation aux sports de pleine nature.

Enfin, au regard de la fréquentation, la Halle de Glisse a réussi le pari de la mixité et participe ainsi au « vivre ensemble » au cœur de notre projet municipal grâce à sa politique tarifaire, en fonction du quotient familial, qui permet aux jeunes d’accéder à ces activités pour 1,5 euros seulement avec une location gratuite du matériel. Cela a été aussi la clef du succès.

Quelques mots à propos du Jardin des Sports qui avance bien et dont l’ouverture est prévue avant la fin de l’année. Nous n’avons pas de retard.

Vous le savez, le Jardin des Sports sera le plus gros complexe sportif de la ville mais il ne sera pas seulement cela, il sera aussi exceptionnel ! Exceptionnel de par son identité architecturale pensée pour préserver le végétal avec un éclairage naturel optimal et offrant un cadre pratique, agréable, fonctionnel, convivial et architecturalement novateur, comme vous le voyez, en béton blanc coulé sur place (ça a été un exploit !) et avec un magnifique dragon incrusté dans la façade du dojo. Exceptionnel aussi car il a été pensé en cohérence avec la politique de Développement Durable de la Ville. Il s’agit en effet d’un équipement moderne, soucieux de l’environnement, avec, entre autres, panneaux solaires, toiture végétalisé et récupération des eaux de pluies. Je le rappelle, ce complexe comprendra un grand gymnase doté de tribunes d’une capacité de 150 places, d’un double dojo de plus de 800 mètres carrés, d’un mur d’escalade de 9 mètres de haut et d’un magnifique club house panoramique.

A la jonction des quartiers du Faubourg de Béthune, de Wazemmes et de Vauban, ce Jardin des Sports sera un véritable poumon vert pour les habitants de ces trois quartiers qui pourront venir y pratiquer du sport dans les meilleures conditions mais également se retrouver, en famille, dans le parc qui sera aménagé afin d’en améliorer l’aspect ludique et récréatif. Notre ambition avec cet équipement est d’offrir à nos habitants et aux associations sportives un équipement haut de gamme, réalisé par un architecte de renommée internationale, Rudy RICCIOTTI, à la croisée de ces trois quartiers.

Avec ce magnifique équipement, comme le montre bien toutes les photos, c’est tout le boulevard de Metz qui s’en trouvera changé et avec, j’en suis sûre, la qualité du cadre de vie pour ses habitants.

Enfin, un dernier mot sur la délibération concernant la mise en place d’une action d’insertion et de qualification dans le cadre des clubs de football.

Vous le savez, les clubs de foot jouent un rôle social majeur dans les quartiers où ils sont implantés car ils accueillent de très nombreux jeunes et assurent un rôle d’animation sportive et d’éducation indispensable.

Afin d’assurer leur fonctionnement et leur mission, ces clubs ont souvent eu recours aux dispositifs de Contrats aidés aujourd’hui difficilement accessibles, je ne vais pas rappeler pourquoi, ça a été longuement rappelé ici dans nos discussions. C’est pourquoi, il faut faire face à cette situation. Conjointement avec mon collègue Walid HANNA, au titre de la politique de la ville, nous avons donc mis en place un partenariat en vue d’une action d’insertion et de qualification au sein des clubs, entre le GEIQPSAL (qui est un groupement d’employeurs pour l’insertion et la qualification des professionnels du sport, de l’animation et des loisirs), la Ville et 5 clubs concernés par les Contrats aidés pour l’animation de leur club.

Cette action concernera 11 jeunes recrutés en CAE et en CUI au sein de ces 5 clubs. Chaque jeune bénéficiera de 14 heures de formation par semaine afin d’obtenir à terme un diplôme d’éducateur sportif. Ainsi, le GEIQPSAL assurera le suivi du parcours professionnel et la formation de ces 11 jeunes en lien avec les clubs concernés. Ce partenariat présente l’avantage de soulager les clubs de toutes les formalités administratives et de suivi professionnel de ces jeunes animateur stagiaire. Quant aux jeunes animateurs, ils auront ainsi l’assurance de s’inscrire dans le cadre d’un véritable projet d’insertion et de formation plus efficace pour leur parcours professionnel. La contribution de la Ville à ce dispositif se substituera en partie à d’autres contributions financières plus ponctuelles délivrées à ces clubs par la délégation au sport et celle de la politique de la ville.

Voilà Madame le Maire, mes chers collègues, l’actualité de la politique sportive inscrite ce soir dans notre Conseil.

Commenter cet article

Recevoir l'infolettre :

PCF de Lille

74 rue d'Artois
59000 Lille
Tél : 03.20.60.32.02