S’inscrire à l’infolettre :

Soutenir les travailleurs de la Culture, donner des moyens à la création

Publié le 16 juin 2014

La précarité touche beaucoup l’ensemble des travailleurs du secteur culturel, et fragilise les capacité de création La ville et la métropole ont aussi une responsabilité sociale envers les acteurs culturels. Les aides doivent aider au fonctionnement et à la création de façon conjointe et suffisante.

Propositions :

  • être à l’initiative d’ une charte des bonnes pratiques pour les villes et collectivités locales
  • mettre le poids de la collectivité en appui aux luttes renvendicatives pour le statut d’intermittent, ou la défense du secteur culturel

Il faut repenser l’action publique pour qu’il n’ y ait pas de mise en concurrence des acteurs culturels. Les « appels à projet », de plus en plus fréquents, entérinent l’asservissement des acteurs culturels à des priorités fixées par le politique, et la primauté de l’avis du financeur sur les choix artistiques, ou les initiatives associatives. Ces appels à projet mettent aussi les artistes, les structures, les quartiers, les écoles en concurrence alors qu’il faut développer les solidarités les complémentarités.

Propositions :

  • mettre en place un rendez vous annuel des politiques culturelles qui soit un lieu de débat , pas une chambre d’ enregistrement des décisions politiques.
  • privilégier le conventionnement, l’aide au fonctionnement et à la création plutôt que l’aide au projet

Expérimenter, répéter, créer, se tromper, recommencer, en parler , partager... tout cela demande du temps, de l’argent et des lieux... Dans un contexte de budget contraint, il est difficile pour de nouveaux acteurs culturels de voir leurs projets soutenu. Remettre à plat les priorités entre les politiques culturelles événementielle et le soutien aux actions de proximité pourrait dégager davantage de moyens pour cela.

Propositions :

  • développer les lieux existants
  • continuer à soutenir et développer le spectacle vivant
  • mettre à disposition des salles et des espaces au sein des équipements municipaux pour le travail de création et de répétition des artistes.
  • reconnaître toutes les disciplines artistiques, et les financer
  • mettre en place un rendez vous annuel des politiques culturelles qui soit un lieu de débat , pas une chambre d’ enregistrement des décisions politiques.
Commenter cet article

Recevoir l'infolettre :

PCF de Lille

74 rue d'Artois
59000 Lille
Tél : 03.20.60.32.02