S’inscrire à l’infolettre :

Pétition pour une régie publique de l’eau

Publié le 21 septembre 2012

Depuis de nombreuses années, la communauté urbaine de Lille (LMCU) délègue la gestion de l’eau de la métropole Lilloise à la Société des Eaux du Nord (SEN), filiale du groupe Suez / Lyonnaise des Eaux. Ce contrat de délégation de service public arrive à échéance fin 2014.

Il est urgent de mener le débat pour une régie publique de l’eau à Lille ! Prochain rassemblement le 14 décembre à 13h à l’entrée du siège de LMCU, rue du Ballon à Lille

→ Un rapport de la Cour Régionale des Comptes a révèlé que la SEN a facturé aux usagers de 1985 à 1997 des provisions d’un montant de 115 millions d’euros pour des travaux non effectués. Lille Métropole ne les a toujours pas récupérés.

→ Fait unique en France, la SEN qui est pourtant le prestataire possède une grande partie des usines de pompage de l’eau. Ces usines doivent revenir dans le giron public. Nous les avons payées dans nos factures !

Faute d’investissement conséquent, le réseau se dégrade de plus en plus (malgré le plan de rattrapage des travaux imposé par Lille Métropole à la SEN). Aujourd’hui, le réseau perd 20% de l’eau qu’il transporte !

Ça doit changer ! Il faut une véritable régie publique pour Lille Métropole !


D’autres collectivités locales on fait ce choix : Ville de Paris, Montbéliard... Et dans la plupart des cas, les factures d’eau ont diminué sensiblement. Alors, pourquoi pas Lille ?

Signez la pétition pour :

– une régie publique de l’eau et l’intégration à cette régie des salarié-es de la SEN ; la gratuité des premiers m3, une tarification progressive et la suppression de la partie abonnement ; le remboursement à LMCU des sommes dues et le retour dans le giron public des stations de pompage

http://collectif59eau.blogspot.com

Membres du collectif : ATTAC Lille, Les Alternatifs, CGT LMCU, Collectif Antilibéral Lomme-Lambersart, Eau secours, EELV, Gauche Alternative (FASE), Gauche Unitaire, Mouvement National de Lutte pour l’Environnement 59/62, Nouveau Parti Anticapitaliste, Objecteurs de Croissance Lille, Parti Communiste Français, Parti de Gauche, Solidaires 59/62 et des citoyens...

Commenter cet article

4 Commentaires :

Le 15 mai 2013 par Dufossé Emilie
Pétition pour une régie publique de l’eau

L’eau est quelque de trop vital pour que des entreprises privés s’en occupent. L’eau, c’est le patrimoine des citoyens et des habitants.

Le 19 mars 2013 par SAOUDI
Pétition pour une régie publique de l’eau

Y a pas photo, c’est plus intéressant d’avoir à faire à une régie publique qu’à une entreprise privée qui ne pense qu’à pomper l’argent des citoyens.

Le 19 décembre 2012 par loridon
Pour une régie publique de l’eau à Lille !

L’eau n’est pas une marchandise, elle n’a pas de valeur spéculative mais juste un bien vital pour notre fonctionnement à nous mammifères humains et autres vertébrés. Même les reptiliens qui nous gouvernent en ont besoin !

Le 4 novembre 2012 par Bernard Gilleron
Pour une régie publique de l’eau à Lille !

Ce dimanche 4 novembre distribuant les tracts du Front de Gauche au Marché de Wazemmes avec 4 militants de la cellule Denys, pour peu que les gens se soient arrêtés pour parler de la revendication je les ais trouvés extrêmement réceptifs et convaincus que les services publics fondamentaux doivent être assurés par des Entreprises publiques.

  • Outre la question de l’eau qui a recueilli des avis favorable très clairement et intelligemment défendus par mes interlocuteurs (dont un de Oye-Plage, où la SEN est aussi titulaire d’une DSP d’une communauté de communes) tous les autres services publics ont été évoqués
  • Un habitant de condition modeste a abordé le prix du gaz, ce qui m’a donné l’occasion de lui rappeler qu’au FdG on est pour la nationalisation du secteur de l’énergie,
  • Un autre a vivement critiqué la politique tarifaire aberrante de la SNCF de Pepy, et j’en ai profité pour rappeler que la re-réunion (enfin) de RFF et la SNCF dans une même entité ferait l’objet de toute la vigilance du FdG, de façon à ce que la cohérence de mettre de nouveau la construction et l’entretien du réseau à la charge du budget de la SNCF, donc des voyageurs et non du contribuable ne soit pas dévoyée, vu que cette décision politique demande à notre gouvernement de tenir bon, car : > elle est en contradiction avec l’ouverture du réseau français à la concurrence des autres sociétés de chemins de fer européennes, qui elles, ne financeraient pas le développement intelligent du réseau (car focalisées sur les seules lignes « rentables ») > on oppose aussi à cette réunification l’argument fallacieux que « RFF serait trop déficiataire » ! Nous sommes tombés d’accord avec ce passant sur les faits 1/ que si RFF est « déficitaire » c’est précisément depuis que la SNCF a été débarassée de la charge de son financement(ce qui lui a même premis de faire des profits, que la droite a voulu utiliser pour financer les réductions « familles nombreuses »...) 2/ que nul n’a jamais demandé ni à l’Etat, ni au conseils généraux de rendre « bénéficiaires » la construction et l’entretien du réseau routier, dont la tarification de l’usage aux usagers automobiles est impensable.

En conclusion, si la pluie ne nous avait pas entravés dans le travail d’explication et de sensibilisation à ces questions, ce point fixe désormais régulier aurait été un franc succès.(contrairement a l’absence de plus en plus fréquente de militants socialistes qui autrefois depuis leur base « Le Presto », tenaient le haut du pavé, ce qui montre clairement leurs déclin)

Recevoir l'infolettre :

PCF de Lille

74 rue d'Artois
59000 Lille
Tél : 03.20.60.32.02