[] []
S’inscrire à l’infolettre :

2015 : Il faut une régie publique de l’EAU pour Lille Métropole !

2012 : Il faut un VERITABLE DEBAT AVEC LES CITOYENS !

Vendredi 9 novembre, 13h,

à l’entrée de la communauté urbaine de Lille, rue du Ballon

rassemblement pour une régie publique de l’eau


Lille Métropole a lancé à la fin du mois de septembre son « grand débat sur l’eau ». Avant même la tenue de ce débat, le Vice-Président Alain CACHEUX déclarait dans la presse qu’il préférait une bonne gestion privée (délégation de service public confiée à une entreprise privée) à une mauvaise régie (gestion publique).

Il est évident, au contraire, qu’une bonne régie vaut mieux qu’une mauvaise gestion privée !

Cette déclaration augurait mal du débat à venir sur le sujet. Les deux premiers ateliers n’ont fait que confirmer nos craintes : La gestion privée a sans cesse été mise en valeur, la parole et la pla-ce des multinationales (VEOLIA, SUEZ…) prépondérantes ! Plus grave, chacune des deux premières réunions a surtout servi à délivrer, par petites touches, un message appuyé contre la création d’une en régie !

Les élus et les citoyens méritent mieux que cette parodie de débat ! Un vrai débat, cela implique un échange contradictoire d’arguments !

Les citoyens doivent y être associés, Lmcu doit permettre que le débat s’installe dans chacune de ses 85 communes. Des moyens doivent être délivrés pour un débat réellement transparent.

Ce débat doit permettre de tirer le bilan de la gestion privée, bilan notamment marqué par l’affaire des provi-sions inemployées : Lille Métropole attend toujours le remboursement par la Société des Eaux du Nord de plus 115 millions d’euros de provisions constituées pour des travaux jamais effectués !

Renouveler la DSP reviendrait à reconduire une équipe qui perd ! Il serait scandaleux que Lille Métropole se tienne à l’écart du vaste mouvement de retour en régie que connaît le France depuis plusieurs années : Ville de Paris, Montbéliard, Evry, Lacs de l’Essonne, …

Certains élus prétendent, contre toute évidence, que Lille Métropole « n’a pas les moyens » de gérer l’eau en régie. C’est oublier qu’en régie comme en DSP, le service public de l’eau doit être financé par le tarif de l’eau et ne peut en aucun cas être financé par l’impôt. C’est oublier également la manne représentée par les provisions inemployées (115M€). C’est oublier enfin qu’avec une DSP, la collectivité paye en plus de la prestation de gestion de l’eau qu’elle peut assu-rer en régie, les profits de la multi-nationale.

Lille Métropole ne veut-elle pas se donner le choix et les moyens d’une gestion publique financée par et pour les usagers, ou capi-tulera-t-elle face aux intérêts des multinationales de l’eau ?

Notre collectif qui représente 21 organisations et des citoyens prône la mise en place d’une régie publique de l’eau ; l’intégration des sala-riés des multinationales au sein de cette régie ; la gratuité des pre-miers mètres cube d’eau et l’instauration d’une tarification progressi-ve ; l’implication de la collectivité dans l’accompagnement de la pro-tection de la ressource en eau sur les champs captants fournisseur d’eau de notre collectivité.

Premiers membres : ATTAC Lille, Attac Roubaix-Tourcoing, Attac Villeneuve d’Ascq, Les Alternatifs, le Bruand Réveillé, CGT LMCU, Collectif Antilibéral Lomme-Lambersart, Eau secours, Europe Ecologie – Les Verts, Gauche Alternative (FASE), Gauche Unitaire, les Gens d’Hellemmes, les Indignés de Lille/ Démocratie réelle maintenant, LDH, Mouvement National de Lutte pour l’Environnement 59/62, Nouveau Parti Anticapitaliste, Objecteurs de Croissance Lille, Parti Communiste Français, Parti de Gauche, Solidaires 59/62, Terre des Hommes, et des citoyens...

Commenter cet article

Recevoir l'infolettre :

PCF de Lille

74 rue d'Artois
59000 Lille
Tél : 03.20.60.32.02