[] []
S’inscrire à l’infolettre :

Projet numérique des élus communistes de Lille

Publié le 18 décembre 2009

Pour voir la contribution dans sa totalité, vous pouvez consulter le document ci-joint


Il y a encore quelques années, nous parlions de Nouvelles Technologie d’Informations et de Communication. Désormais, nous ne parlons plus de choses nouvelles mais d’éléments faisant intégralement partie de notre quotidien. Les entreprises et les services publics sont largement entrés dans l’air du numérique. Site Internet, échange de données, recrutement, création d’entreprises, bureau virtuel… les organisations attendent désormais des habitants qu’ils adoptent leurs usages, qu’ils soient outillés et formés ou pas. Le numérique offre de nombreux potentiels. Que ce soit pour l’accès à la connaissance, à la culture, pour la création, l’échange, la participation citoyenne, Internet peut être un outil exceptionnel ouvrant de nouvelles opportunités. De plus, la numérisation de l’information, la vidéo conférence ou encore le stockage de documents numérisés sont des facteurs d’économie (transports, papiers, archivage…) et de réduction des productions destructrices pour l’environnement, à condition de transformer les pratiques et usages et de mesurer les effets de ces transformations. Pourtant, l’accès aux outils numériques, à l’informatique et à Internet pour tous est encore loin d’être une réalité. Force est de constater que les inégalités persistent pendant que des nouvelles normes s’installent. Il semble nécessaire d’agir pour réduire ces inégalités, démocratiser l’accès aux TIC et permettre que, sur la ville de Lille, ces outils soient apprivoisés par ses habitants. C’est dans ce contexte où se côtoient de fortes inégalités et de puissants potentiels, que la municipalité lilloise construit l’ambition de faire de Lille une « ville numérique ». Afin de participer à la construction de ce projet, tout en rappelant ses préoccupations, qui sont celles de nombreux lillois, les élus communistes de Lille, apportent leur contribution à travers cette note.

Ex. de propositions :

NOS PROPOSITIONS POUR LES LILLOIS

Dans le cadre du projet « Lille, Ville Numérique » et dans l’esprit ambitieux que nous portons sur ces questions, nous dévoilons ici quelques propositions facilement réalisables.

  • Accès et visibilité des EPN (Espaces Publics Numériques) En premier lieu, il est nécessaire de rendre visibles et accessibles les espaces publics numériques. Que ce soit des lieux labellisés Cyber-Base ou pas (comme un petit parc informatique, au sein d’une association ouverte aux habitants), ils doivent être cartographiés, afin que chaque lillois puisse connaître les lieux, où il a accès à un ordinateur, à Internet, les horaires d’ouverture et les possibilités d’accompagnement à l’usage des TIC. Lorsque cela le nécessite, il faut accompagner les structures afin de les rendre accessibles aux personnes à mobilité réduite et outiller ces espaces d’équipements de base pour personnes handicapées (clavier tactile, souris…)
  • Développer le réemploi des parcs informatiques Dans ce secteur (comme dans les autres), le réemploi n’est encore qu’une pratique marginale. Alors que les réseaux5, les compétences et les moyens existent, il est nécessaire de lancer des appels à projet, afin de financer ceux parmi leurs porteurs qui souhaitent, dans un cadre d’économie sociale, entreprendre dans cette filière.
  • Apprentissage des habitants à l’usage des TIC Ce point doit être l’une des grandes priorités du projet de « Lille ville numérique ». Chaque lillois doit pouvoir apprendre et maîtriser les codes et usages des technologies d’informations et de communications. Ces formations qui doivent toucher toutes les générations doivent s’inscrire dans le cadre du projet éducatif global de la ville de Lille (PEG). Cette ambition ne peut pas être réduite au projet Tim’ Pass6, qui est pratiquement inconnu des habitants.
  • Rendre les services et informations municipales plus interactives et lisibles. Alors que de nombreuses informations municipales sont déjà disponibles sur internet, il est nécessaire d’accentuer l’ergonomie du site de la ville, ainsi que les portails thématiques. Ils pourraient en outre être équipés de fenêtres en langage des signes. Les manifestations culturelles (comme celles organisées par Lille 3000) pourraient davantage s’appuyer sur les réseaux sociaux virtuels. Enfin, l’inscription aux manifestations ou aux services, comme les cantines municipales, doivent pouvoir se faire par internet.
  • Développement des logiciels libres Les logiciels libres sont des exemples concrets de « produits », totalement opérationnels qui naissent et qui vivent de la coopération entre les individus sans adopter les principes du marché capitaliste. La production de contenus en format libre assure leur accès au plus grand nombre. Nous souhaitons la mise en place d’une stratégie de développement des contenus et logiciels libres sur la ville de Lille.
  • Mise en place de bornes d’échanges numériques (oeuvres artistiques, recherches…) L’ensemble des espaces dédiés à la culture (bibliothèque, médiathèque, Maisons Folies, …) doivent être dotés de bornes numériques, ayant pour vocation l’échange de créations artistiques (sons, images, textes, vidéos) par et pour la population.
  • Délivrer des « portes documents numériques » En complémentarité des offres de formation et d’apprentissage aux outils numériques nous proposons d’offrir, en priorité aux demandeurs d’emploi, des portes documents numériques, sous forme de clés USB. Celles-ci, pourraient être dotées de logiciels libres et de documents sous forme numérique tels que CV ou lettre de motivation, utiles pour les démarches quotidiennes de leurs usagers.
  • Création d’espace virtuel de concertation des habitants Sans négliger les limites de ce type de dispositif (voir notre conclusion), il nous semble judicieux de développer les forums et autres types d’espaces virtuels de concertation, permettant aux habitants de s’exprimer et de contribuer à la construction des projets municipaux (GPU, projets culturels…). Des expériences pourraient être menées dans les milieux scolaires, sous forme de projets coopératifs, à l’aide de supports numériques.
Commenter cet article

Recevoir l'infolettre :

PCF de Lille

74 rue d'Artois
59000 Lille
Tél : 03.20.60.32.02