Alors que s’ouvrent les festivités de Lille 3000

S’inscrire à l’infolettre :

UNE AUTRE CULTURE ! populaire d’émancipation solidaire

Publié le 12 mars 2009

La Culture n’est pas une marchandise !

Il y a deux conceptions de la Culture qui s’affrontent aujourd’hui. L’une capitaliste, défendue par les possédants des moyens de production et de domination économique, financière, politique, médiatique, et idéologique de notre société, incarnée par la droite au pouvoir la plus réactionnaire de l’Histoire de France, et dont la politique culturelle se distingue par un désengagement de l’Etat du financement de la Culture et des réductions drastiques des budgets alloués à la création artistique et l’action culturelle. Une droite ultra-libérale qui conçoit l’oeuvre d’art comme une marchandise et dont la seule valeur est la valeur marchande et le profit potentiel qu’elle peut générer. La droite au pouvoir veut réduire le périmètre des professionnels de la Culture, pour affaiblir leur influence, en les excluant de façon cynique et méthodique du régime d’indemnisation du chômage, en réduisant leurs moyens de création, en cherchant à les diviser, en les stigmatisant à la moindre occasion en les présentant comme des privilégiés, et en les accusant en plus d’être des tricheurs.


La Culture est un bien commun et partagé

L’autre conception de la Culture, celle défendue par les communistes, et qui est avant tout une Culture de résistance à l’ordre capitaliste dominant, considère que la Culture est un bien commun et partagé, accessible à tous, et dégagée des logiques financières.

Nous exigeons des moyens accrus pour la création.

Nous soutenons les professionnels de la Culture quand ils revendiquent des moyens accrus pour la création et la diffusion de leurs oeuvres, une rémunération salariée juste et équitable tenant compte de leur travail visible mais aussi celui invisible (écriture, recherches, documentations,...) qui n’est toujours pas reconnu. Cela légitime et justifie leurs revendications en matière de droits sociaux qui s’appuient essentiellement sur la solidarité interprofessionnelle (Caisse UNEDIC, Caissse Sécurité Sociale, Maladie, retraite,...) au même titre que les autres travaillleurs des autres secteurs.

Le droit d’accès à la Culture pour tous.

Nous voulons un droit d’accès à la Culture pour tous, une Culture pour l’émancipation des hommes et des femmes qui leur donne les moyens et les savoirs nécessaires à leur développement et leur épanouissement.

L’accès à la culture est un droit pour tous. Mais ce droit ne peut se réaliser sans le droit à l’éducation artistique.

Nous voulons une Culture qui garantit à tous les enfants, sans distinction d’origine sociale, ni ethnique, ni religieuse, le droit à l’éducation artistique, source de savoirs et de connaissances, et formidable moyen d’intégration sociale et d’épanouissement individuel qui leur permet de compléter leur développement et exercer pleinement leur citoyenneté, au même titre que le droit à l’éducation scolaire garanti par la Constitution.

Nous voulons une Culture pour changer la vie.

La Culture ne doit pas se réduire à un événement de communication qui prend parfois des allures d’une gigantesque opération de marketing, comme c’est le cas de Lille 3000. Et si au moins les différents spectacles et manifestations artistiques, pour ne prendre que l’exemple de Lille 3000, étaient gratuits pour qu’ils soient accessibles à tous, ce qui n’est pas le cas pour cet événement qui se veut une grande fête populaire, avec un Pass à 35 Euros par personne, certes au prix réduit à 20 Euros pour les moins de 26 ans et les plus de 60 ans ???!!! Qui des travailleurs et familles précaires pourraent s’offrir un tel prix pour prendre part à la fête ???!!!... surtout dans une région touchée de plein fouet par la crise majeure que connaît le système économiique capitaliste, et la très forte montée du chômage, dû aux licenciements dans les entreprises des secteurs de l’automobile, la vente par correspondance, la métallurgie, etc...

Un Pass à 35 Euros, par personne !... qui ne donne pas forcément un droit d’accès aux différents spectacles et expositions, car le Pass, et ça c’est une vraie tromperie, donne juste droit à une réduction de plus ou moins 25% sur les billets et une entrée gratuite limitée à certains évènements !!!... Et ce ne sont pas les mesures de relance économiques proposées par le gouvernement UMP et le président Sarkozy qui vont aider les travailleurs précaires et leurs familles, les retraités pauvres, et les chômeurs, à aller se divertir à Lille 3000 ! La Culture ne doit pas non plus servir que pour changer l’image d’une ville ou d’un pays. Elle doit d’abord changer la vie des travailleurs (ses), des privés d’emploi, des précaires, et de leurs familles, en tenant compte de leurs attentes, notamment en leur facilitant l’accès aux spectacles et créations artistiques de leur choix.

Nous voulons une Culture solidaire

La Culture est un bien commun de l’Humanité. Nous voulons une Culture qui favorise la solidarité et la coopératon entre les peuples, l’échange et le partage des connaissances et des savoirs, la paix, et la fraternité.

Nous voulons une démocratie culturelle

Les politiques culturelles ne doivent pas être définies par une poignée de décideurs dans des conseils d’administration de grandes entreprises qui dominent actuellement une part importante des productions et des diffusions des oeuvres artistiques, mais c’est au peuple que revient ce pouvoir. Nous proposons que se constituent à chaque niveau institutionnel des assemblées rassemblant élus, créateurs et citoyens afin de contribuer à l’élaboration collective des politiques culturelles qui respectent vraiment la liberté de création et qui permettent à toutes et à tous l’appropriation de la culture.

Commenter cet article

Recevoir l'infolettre :

PCF de Lille

74 rue d'Artois
59000 Lille
Tél : 03.20.60.32.02