[] []
S’inscrire à l’infolettre :

DES MOYENS POUR LA DIVERSITE CULTURELLE

Publié le 28 mai 2008

Le secteur culturel souffre lui aussi des politiques de restrictions budgétaires imposées par le gouvernement Sarkozy (qui trouve pourtant l’argent là où il est quand il s’agit d’en faire bénéficier les plus riches par des cadeaux fiscaux). Le 28 mai dernier, une journée de mobilisation était organisée à Lille par le collectif régional pour les arts et la culture. Les élus communistes du conseil régional ont apporté leur soutien. (ci -dessous le communiqué)


COMMUNIQUE

A l’occasion de la journée de mobilisation régionale du 28 mai contre le désengagement de l’Etat dans la Culture, les élus communistes et républicains réaffirment leur exigence que les moyens nécessaires pour faire vivre la diversité culturelle soient maintenus.

Le vote du budget national de la culture 2008 avait suscité récemment bon nombre d’interrogations sur de possibles gels, voire des annulations pures et simples de crédits. Ces craintes sont aujourd’hui confirmées puisque suite aux arbitrages budgétaires opérés au niveau des services déconcentrés du ministère de la culture, de nombreuses structures se sont vu annoncer dans les derniers mois une annulation brutale et sans concertation des crédits qui leur étaient affectés.

Alors que le régime d’indemnisation est de plus en plus contraignant et restrictifs pour les artistes et techniciens intermittents, ces restrictions fragilisent encore plus l’action des structures culturelles de proximité.

Ces orientations découlent de choix idéologiques profonds et non avoués, ceux de livrer petit à petit le secteur culturel à une logique de marché, à l’instar de ce qui est à l’œuvre dans de nombreux services publics comme la santé ou l’éducation… Or sans une politique publique forte, des territoires entiers seront éloignés de l’art et de la culture, et celle-ci sera de plus en plus difficilement accessible pour les populations qui subissent déjà de plein fouet l’oppression sociale.

On est ici dans la droite ligne des pratiques populistes auxquelles se livrent M. Sarkozy et son gouvernement, qui n’hésitent pas à parler de « démocratisation culturelle » tout en mettant en œuvre une mécanique libérale profondément inégalitaire.

Il est nécessaire non seulement que les crédits amputés par le ministère de la culture soient rétablis, mais encore que soit engagé un effort significatif pour les exercices à venir, avec une concertation associant l’état, les collectivités locales et les acteurs culturels.

Corinne Donnaint

présidente de la commission culture du conseil régional Nord-Pas de Calais

Commenter cet article

Recevoir l'infolettre :

PCF de Lille

74 rue d'Artois
59000 Lille
Tél : 03.20.60.32.02