S’inscrire à l’infolettre :

Ensemble contre la privatisation de la Poste

Ça y’est c’est officiel, après France Télécom,
EDF- GDF, Sarkozy et l’UMP s’attaquent désormais
au Service Public postal. Avec le soutien
de la direction de la Poste, l’entreprise verrait
donc son statut changé en Société Anonyme. En
d’autres termes, La Poste, comme les autres
Services Publics avant elle, sera introduite en
Bourse et gérée par les capitaux privés.


Les résultats, nous les connaissons déjà :

â–º réduction du nombre de bureaux et
des horaires d’ouverture ;

â–ºremise en cause de l’égalité des tarifs
appliqués sur l’ensemble du territoire
national ;

â–ºaugmentation du prix du timbre ;

â–ºsuppression de personnel et remise
en cause de leur statut ;

â–ºmenace sur l’épargne populaire tel
que le livret A utilisé pour la spéculation boursière.

En somme, sous prétexte de modernisation,
Sarkozy ne fait que répondre aux directives européennes
qui exigent que le Service Public de la
Communication soit livré aux marchés financiers
afin de satisfaire uniquement les plus riches.

Plus de 30 organisations politiques, syndicales,
associatives viennent de signer ensemble un appel
refusant la privatisation de La Poste et appellent
à une vaste mobilisation citoyenne pour mettre
un terme à cette politique destructrice.
Le PCF et ses élus, signataires de cet appel,
entendent apporter au débat leurs propositions
en matière de Service Public de la Communication.
Nous les portons à votre connaissance :

â— moderniser ces Services pour mieux répondre
aux besoins des citoyens et de la société ;

â— « geler » toutes les restructurations en
cours visant à diminuer la place des Services
Publics ;

â— réaliser un bilan économique et social des
privatisations et ouvertures à la concurrence ;

â— exiger un plan de reconquête des Services
Publics ;

â— engager la création d’un grand pôle public
financier.
Pour un grand service public du 21ème siècle, signez la pétition contre la privatisation !

La Poste dans le Nord
c’est : 352 bureaux de
poste.
Pour le Président de La Poste
il ne faut conserver que les
bureaux de poste considérés
comme « rentables ».
En clair, une trentaine de communes
du Nord devraient
conserver un bureau de poste
« traditionnel », les autres devront
payer si elles souhaitent
garder un peu de service postal
dans leurs communes !

Commenter cet article

Recevoir l'infolettre :

PCF Lille

74 rue d'Artois
59000 Lille
Tél : 03.20.60.32.02