[] []

Contre l’extrême droite

S’inscrire à l’infolettre :

Ensemble, on peut empêcher les fausses solutions !

Publié le 17 mars 2011

Le FN, c’est comme le Médiator CERTAINS CROIENT SE SOIGNER, ILS S’EMPOISONNENT !

Avec la désignation de Marine Le Pen, le Front National a changé de visage pas de programme.

Repeindre l’image du f-haine en passant du père à la fille, c’est comme passer du vernis sur du bois pourri. C’est la démagogie et le mensonge pour diviser le peuple, la souffrance sociale pour détourner les citoyens et les citoyennes du combat contre l’ultra libéralisme économique, pour les assommer de résignation et les décourager. C’est la haine de l’autre, le racisme et la xénophobie.


Où était Marine Le Pen pendant le mouvement des retraites ?

Aux abonnés absents. Marine Le Pen est dans le camp de la droite. Elle lui reproche sans cesse de « ne pas aller au bout de sa politique » et on sait ce que ça veut dire d’aller au bout car aujourd’hui toutes les familles souffrent. Certaines plus que d’autres et certaines n’en finissent plus de souffrir. Ses idées nauséabondes se propagent d’ailleurs dangereusement au sein des députés de l’UMP, depuis plusieurs années.

La nouvelle chef du f-haine prétend défendre les pauvres ?

Mais elle vote contre les subventions au Secours populaire et les associations de chômeurs dans le Nord-Pas-de-Calais. Elle prétend défendre les travailleurs mais elle propose l’exonération des cotisations sociales de Total Dunkerque quand ce groupe a distribué 34 milliards d’euros de dividendes depuis 2006 et le retour aux 39h pour les salariés.

Elle prône le « rôle protecteur de l’État » ? Mais elle ne pense même pas aux services publics de santé, de l’éducation, à l’emploi ou à la sécurité sociale ! Il y aurait d’ailleurs selon elle « déjà trop de fonctionnaires » dont elle dénigre le travail. Où sont ces propositions concrètes et lisibles pour la protection sociale alors que dépenses de santé explosent dans les ménages ou contraignent des gens à retarder ou ne pas se soigner. La juste colère ne doit pas rendre aveugle !

La Preuve : Le grand patronat n’a pas peur du vote fn !

Le grand patronat n’a pas peur du vote fn car nous n’attendons pas de sa part de critique économique et sociale. Même la fermeture des frontières ne leur fait pas peur puisque leur gestion est mondiale et que le programme fn accepte cette logique. Alors qu’à l’inverse Madame Parisot monte au créneau lorsque nous avançons avec le Front de gauche de nouvelles avancées sociales et démocratiques jusqu’à nous considérer comme irresponsables !!!

Faire peur avec un vote c’est vouloir se retrouver dans une impasse.

C’est se retrouver au pouvoir avec ceux comme en Belgique qui bloquent les revendications sociales ou comme à Vitrolles se sont retrouvés avec une municipalité f-haine où les services publics ont disparu. Comment peut-on comprendre le peuple alors que sa famille de milliardaires n’a eu que l’ambition du pouvoir. Marine rêve d’être Sarkozy !! Avec Marine comme Sarkozy on fait peur avec l’émigré ou l’Arabe pour faire oublier les milliards de dividendes versés aux actionnaires et qui ne vont pas à l’emploi stable, à la santé ou aux écoles pour toute la population.

Les amis européens du f-haine

Que se passe-t-il au Pays-Bas, en Belgique, en Italie où ses amis tiennent des régions entières : ils défendent les travailleurs contre la mondialisation capitaliste ? Non, ils amplifient la casse des droits sociaux et l’insécurité progresse ! Partout où l’extrême-droite a du pouvoir, c’est moins de libertés, moins de droits, moins d’avenir. La société à laquelle le f-haine rêve est une société glacée. Ses amis sont au pouvoir en Hongrie et que se passe-t-il pour les Hongrois ? Non seulement ils perdent des emplois, mais ils perdent aussi le droit de protester, de s’informer, de penser, de parler…

Face à Sarkozy et Le Pen… une bonne gauche c’est possible !

  • > Oui répondre aux attentes du peuple nous pouvons et nous avons les moyens d’avancer sur les vrais problèmes
  • > Oui des décisions peuvent être prises pour stopper les cadeaux aux plus riches pour une véritable redistribution des richesses créées !
  • > Oui si nous pouvons avancer vers des progrès pour tous nous pouvons faire autre chose que d’égratigner le capital !
  • > Oui nous pouvons revenir sur les réformes qui cassent les droits sociaux comme la retraite ou la réforme des collectivités territoriales !
  • > Oui nous pouvons renverser la logique de réduction d’emplois dans les services publics pour densifier par exemple les personnels autour des élèves de chaque école !
  • > Oui nous pouvons faire que les richesses créées par tous les salariés qui travaillent dans notre pays ne soient pas utilisées aux délocalisations mais vers une planification de développement industriel et écologique créatrice d’emplois nouveaux et utiles.
  • > Oui nous pouvons faire autrement pour qu’après les élections nos rêves et nos colères ne soient pas balayées.
  • > Oui nous pouvons en donnant au Front De Gauche et au PCF les moyens de donner une bonne Gauche à ce Monde qui a besoin d’oxygène au quotidien et de savoir à quoi s’en tenir pour l’avenir.

Le PCF, avec le Front de Gauche, ne laissera pas le f-haine gagner du terrain en changeant de visage pour faire croire aux travailleurs qu’il serait de leur côté.

Commenter cet article

Recevoir l'infolettre :

PCF de Lille

74 rue d'Artois
59000 Lille
Tél : 03.20.60.32.02