Un toit c’est un droit

S’inscrire à l’infolettre :

Halte aux expulsions

Publié le 31 mars 2017

Les militants lillois du Parti Communistes Français participeront à la manifestation du 1er avril 2017 en faveur du droit au logement pour tous, à l’appel des associations de défense des locataires, CNL, APU, CGT Indecosa.

Avec la fin de la trêve hivernale, les expulsions vont reprendre et mettre de nombreuses familles à la rue dès le 1er avril. Cette pratique inhumaine et particulièrement violente, pour ceux qui en sont victimes, doit devenir interdite.

15h samedi 1er avril, place de la République à Lille


Avoir un logement conditionne l’exercice de nombreux droits. Ainsi, sans logement, difficile, voire impossible, de chercher et de trouver un emploi, impossible de fonder une famille, de se soigner, de vivre tout simplement. Pourtant en France 150 000 personnes sont sans domicile, dont 30 000 enfants. EN 2015,14 363 familles ont été expulsées de leur logement avec le concours de la force publique.

Dans la campagne électorale actuelle, certains candidats proposent de faciliter encore les procédures d’expulsions, laissant entendre que les locataires qui se retrouvent à la rue sont fautifs. Face à cette entreprise de culpabilisation, il faut rappeler les faits : 47% des impayés ont pour origine une perte d’emploi, 15% une perte de revenus suite à un divorce et 9% un problème de santé ou un accident.

Aussi nous soutenons les actions entreprises par les associations humanitaires et de locataires qui interpellent les pouvoirs publics en leur demandant un moratoire contre les expulsions.

A l’occasion de cette manifestation, les militants communistes et leurs candidats aux élections législatives seront porteurs de propositions qui mettent au cœur l’Humain d’abord. (voir propositions ci-dessous)

Pour la section de Lille du PCF, Hugo Vandamme, Secrétaire

Pour un Plan de mobilisation en faveur du logement :

  • Création d’un service public national et décentralisé du logement, de l’habitat et de la ville
  • Création d’un pôle public de la construction avec une agence foncière nationale et le soutien d’un pôle public financier.
  • Construction de 200 000 logements sociaux par an.
  • Renforcement de la loi SRU avec le passage à 30 % de l’obligation de logement sociaux en zone urbaine.
  • Aide à la pierre, financée par l’État, à hauteur de 40 % du coûts de construction.
  • Renforcement de l’encadrement des loyers avec l’objectif que le montant du loyer et des charges ne dépassent pas 20 % du budget des familles.
  • Revalorisation des Aides Personnalisées au Logement.
  • Suppression de la caution dans le parc privé.
Commenter cet article

Recevoir l'infolettre :

PCF de Lille

74 rue d'Artois
59000 Lille
Tél : 03.20.60.32.02