[] []

Manifestation 16 octobre à Lille

S’inscrire à l’infolettre :

Mobilisation pour la protection sociale, l’emploi et les salaires

Publié le 9 octobre 2014

SALAIRES BLOQUES - EMPLOIS SUPPRIMES - PERSONNELS MEPRISES + D’ARGENT POUR LA SECU

MANIFESTATION Jeudi 16 octobre 14h place de la solidarité à Lille (Métro Wazemmes)

A l’appel des organisations syndicales


Le gouvernement a encore frappé : il vient d’annoncer la prime de naissance divisée par trois dès le second enfant, la durée du congé parental divisée par deux pour les mères, divers versements repoussés d’un mois et la majoration des allocations familiales repoussée de 14 à 16 ans.

Quelques mesures « emblématiques » sur la famille de son projet de loi à venir sur le financement de la Sécurité sociale (PLFSS). 700 millions prélevées dans les porte-monnaie des familles, alors que les patrons viennent d’être exonérés du paiement de la cotisation familiale. Combien seront annoncés dans les autres branches ? Le choix du gouvernement est clair : prendre aux pauvres pour donner aux riches.

Hollande c’est Robin des Bois à l’envers.

Congé parental : de qui se moque-t-on ?

18 mois pour chaque conjoint sans augmentation de l’indemnité versée qui s’élève à 566 euros ! Au nom de la réduction des déficits publics, le gouvernement fait des choix austéritaires qui vont frapper de plein fouet les familles et singulièrement les femmes. Les mêmes, si prompts à prendre en exemple d’autres pays européens pour faire passer la pilule de l’austérité, oublient de dire que celui ou celle qui prend un congé parental perçoit, en Allemagne, 67% de son salaire net et en Suède 80% !

Utiliser l’aspiration légitime à faire avancer l’égalité entre les femmes et les hommes pour faire des économies sur le dos des familles et pour réduire le temps d’un des parents près de son enfant est scandaleux. D’autant que la France est en retard de 400 000 places de crèches nécessaires pour les familles et leurs enfants et que tout rattrapage est en panne du fait de l’austérité.

Une grande mansuétude pour les actionnaires

La vraie question c’est de savoir comment le gouvernement compte s’y prendre après l’annonce de 30 milliards d’exonérations de cotisations familiales employeurs. ? De fait, le gouvernement s’en prend aux familles pour renflouer le budget de la Sécurité sociale plutôt que de revoir l’assiette des cotisations en s’en prenant notamment aux dividendes des actionnaires et de s’en prendre aux 25 milliards d’euros annuels de fraude aux cotisations patronales. Malheureusement, ce n’est pas moins de 3,2 milliards d’économies sur la seule branche maladie, en ciblant particulièrement les produits de santé,que prétend faire le gouvernement.

Le 16 octobre pour d’autres choix

Les associations, les syndicats sont vent debout. Thierry Le Paon explique : « L’objectif est que le budget ne soit pas voté en l’état », « dans le cadre des politiques d’austérité menées par ce gouvernement, dans le cadre du pacte de responsabilité, on parle beaucoup des 41 milliards d’euros donnés au patronat » mais « moins des économies budgétaires engagées, les 51 milliards ». « Or elles se feront en grande partie sur la santé, au moment même où l’hôpital public manque de moyens ». Ils pourront compter sur le soutien du PCF et des parlementaires communistes et du Front de gauche.

Commenter cet article

Recevoir l'infolettre :

PCF de Lille

74 rue d'Artois
59000 Lille
Tél : 03.20.60.32.02