[] []

Mobilisation nationale pour le droit à la retraite à 60 ans

S’inscrire à l’infolettre :

Retraites : un enjeu de civilisation

Publié le 26 mai 2010

Le débat sur l’avenir de notre système de retraite est un enjeu de société fondamental. Nous, salariés, retraités, citoyens, qu’il faut se donner les moyens de garantir ce droit social fondamental. Nous demandons

  • Le droit à une retraite à 60 ans à taux plein, c’est à dire 75% du salaire de référence
  • Le maintien du système par répartition, en faisant cotiser les revenus financiers, et en mettant à contribution les entreprises qui licencient
  • La revalorisation du montant des pensions pour assurer un revenu décent à tous les retraités

Manifestation jeudi 27 mai à 14h30 porte de Paris à Lille (métro mairie de Lille)

Point de rencontre du PCF à l’angle de la rue de Paris et de la rue Kennedy


La réforme des retraites n’est pas une question démographique ou comptable. Nous sommes face à un choix de civilisation. En 2050, 30% de la population sera âgée de 60 ans et plus. L’espérance de vie augmente, même si c’est de façon inégalitaire, les rapports des salariés au travail évoluent, les jeunes entrent de plus en plus tard dans la vie active, la productivité augmente...

Toutes ces mutations nous obligent à repenser et faire évoluer notre système solidaire de retraite. Mais il complètement faux de dire que nous n’avons plus les moyens de garantir ce droit social fondamental.

La droite a un projet simple : casser le droit à la retraite à 60 ans et tirer vers le bas le niveau des pensions pour aller vers un système privé par capitalisation.

Nous pensons qu’un autre choix est possible, il est nécessaire de conforter notre système actuel de solidarité par répartition à partir des principes suivants :

1. La retraite à 60 ans à taux plein, c’est-à-dire concrètement à 75% du salaire de référence.

2. La reconnaissance de cette retraite comme un temps utile pour la société.

3. La sécurisation de l’emploi entre 18 et 60 ans en permettant que toutes les périodes d’emploi, de chômage ou de formation ouvrent droit à cotisation.

4. Élever le volume et le taux des cotisations pour la retraite en faisant cotiser les revenus financiers.

Il est temps de mener le débat sur cette question majeure à l’échelle du pays en dénonçant l’idée qu’il n’y aurait qu’un seul choix, celui de Nicolas Sarkozy et de ses amis de la finance, celui de travailler plus pour en définitive vivre moins.

C’est le moment de nous rassembler autour de propositions en rupture avec les choix ultralibéraux de la droite. Les solutions existent pour assurer à chacun et chacune une belle retraite.

Le Parti Communiste Français, avec le Front de Gauche, appelle toutes les forces politiques de gauche, tous les syndicats et les associations, tous les citoyens et citoyennes à se rassembler.

Ensemble, créons un front de riposte inédit, un front de propositions, un front politique, social, citoyen et inter générationnel gagnant qui porte une ambition pour toute la société.

Ensemble, unissons-nous contre la droite pour défendre la retraite.

www.onnebatpasenretraite.fr

UN COUP DE JEUNE POUR NOS RETRAITES

Le Parti Communiste Français propose :

>Un départ à 60 ans à taux plein (75% du salaire de référence) pour tous et toutes avec la prise en compte de la pénibilité, négociée avec les organisations syndicales, de professions particulières donnant droit à des départs anticipés.

>Un système basé sur les cotisations des salariés et des employeurs et non par capitalisation.

>Un régime de retraite par répartition avec une indexation des pensions sur les salaires et non sur les prix. Nous voulons abroger les réformes Balladur et Fillon avec notamment la suppression de la décote et le retour aux dix années de références pour le secteur privé.

>Un régime complémentaire actuel à consolider et à pérenniser dans le cadre de négociations avec les organisations syndicales.

>Les dispositions spécifiques pour les femmes doivent être maintenues et améliorées par la négociation.

>La validation des années d’études dans le calcul de la retraite.

>La mise en place d’une allocation d’autonomie et de formation de la jeunesse et une garantie d’emploi et de formation tout au long de la vie qui permette de cotiser dès 18 ans pour financer une retraite à taux plein.

Commenter cet article

PCF de Lille

74 rue d'Artois
59000 Lille
Tél : 03.20.60.32.02