S’inscrire à l’infolettre :

Amplifier le mouvement jusqu’à la victoire

Publié le 27 septembre 2010

Manifestation pour les retraites ce samedi 2 octobre à 14h30 Porte de Paris à Lille (métro mairie de Lille)

A la guerre sociale menée contre nos droits a répondu une gigantesque mobilisation fraternelle et solidaire.

Le rejet du projet du gouvernement est clair, net et massif. Le peuple français doit être entendu !

Fillon oppose un « non ferme et tranquille » aux manifestants. Le mépris du premier ministre cache mal la fébrilité du gouvernement, alors que 3 millions de personnes ont dit leur refus de cette réforme et leur obstination à ne rien lâcher.

Le gouvernement misait sur le découragement des salariés et le passage en force à l’Assemblée nationale. Il doit se rendre à l’évidence. Le rejet de son projet est plus que jamais clair, net, et massif. Plus aucune catégorie de la population ne fait exception. L’arrogance, le mépris, la mise au pas du Parlement, ça ne passe décidément pas !


A la suite de la rencontre intersyndicale du 24 septembre au siège de la CGT, deux nouvelles journées de mobilisation et de manifestation ont été décidées le samedi 2 octobre et le mardi 12 octobre.

Le PCF appelle les citoyen-ne-s et l’ensemble du peuple français à amplifier le mouvement engagé, jusqu’à la victoire contre le projet gouvernemental.

Samedi 2 et mardi 12 octobre, soyons tous dans la rue, avec les syndicats, pour opposer un « non ferme » au gouvernement ! Nous pouvons gagner.

Le PCF soutiendra toutes les actions de lutte décidées par les salariés et leurs syndicats dans l’unité. Jour après jour et dès le 5 octobre au Sénat, les initiatives doivent se multiplier : carte postale à envoyer massivement à l’Élysée ; signature de la pétition autour du projet de loi alternatif élaboré par les parlementaires communistes et du Parti de Gauche qui a déjà recueilli plus de 150.000 signatures...

Un autre financement des retraites est possible, qui garantisse pour toutes et tous, un véritable droit à la retraite à 60 ans, avec une pension décente. Les parlementaires communistes, au Sénat après l’Assemblée, restent entièrement mobilisés aux côtés des salariés. Ils prendront toutes les initiatives nécessaires pour continuer à porter la voix du mouvement engagé dans le pays.

Le dossier des retraites doit être repris à zéro sur d’autres bases que celle de recul de l’âge légal du droit à la retraite. Le développement d’emplois de qualité pour toutes et tous, la réorientation des richesses créées par le travail vers les salaires et le financement d’une protection sociale solidaire, la mise à contribution des revenus financiers gâchés sur les marchés boursiers peuvent être les bases solides d’une autre réforme, plus juste et plus efficace contre la crise.

Adressons à Nicolas Sarkozy un message clair : « Assez, nous ne lâcherons pas ! ».

Commenter cet article

Recevoir l'infolettre :

PCF de Lille

74 rue d'Artois
59000 Lille
Tél : 03.20.60.32.02