S’inscrire à l’infolettre :

« Après les 90 minutes chrono du Président, les actionnaires et le MEDEF ont dû passer une bonne nuit ! »

Publié le 6 février 2009

Déclaration de la Fédération du Nord Du Parti Communiste Français, À l’occasion des déclarations présidentielles ce 06 février 2009.

Après la puissante journée du 29 janvier 2009, qui a vu défiler 2,5 millions de manifestants, le Président de la République, enfermé dans sa tour d’ivoire élyséenne nous a gratifié d’un long monologue sur trois chaînes de télévision, sans aucunes annonces concrètes pour les salariés et pour le pays.

(dessin hollevout)


Rien pour les salaires, pas touche aux dividendes, maintien du bouclier fiscal ! La seule mesure réelle annoncée est la suppression de la taxe professionnelle. Ces milliards d’euros de cadeaux aux entreprises sont de fait retirés des budgets des collectivités locales qui assurent aujourd’hui prés de 70% des investissements de notre pays ! L’annonce vague d’une mesure compensatoire par le Président sera tout simplement l’explosion des impôts locaux !

Parisot en rêvait, Sarko l’a fait !

Quelle crédibilité dans notre région pour le « Plan de Relance » des 1000 projets. Outre qu’il n’annonce rien de nouveau puisque de la bouche même de Fillon, ces projets sont déjà programmés et ne seront qu’anticipés mais en fait, nous avons appris hier soir que ce sont les contribuables de notre Région qui vont devoir mettre la main à la poche !

Pour Nicolas Sarkozy, se serrer les coudes, c’est se serrer la ceinture !

Plus grave, dans une région particulièrement frappée par les suppressions d’emplois dans le privé comme dans le public, le président n’a apporté aucune réponse crédible notamment pour stopper les plans de licenciements ! Pire, il a clairement annoncé sa volonté de poursuivre ses réformes dans l’Education, la Santé ou dans les universités avec des milliers d’emplois menacés !

Les communistes appellent les salariés, les privés d’emplois, les retraités à résister et à exiger justice sociale, à continuer à refuser la démagogie, les effets d’annonce sans lendemain, à faire pression par la rue avec les organisations syndicales pour que soit mis à l’ordre du jour : l’emploi, les salaires, la protection sociale, la santé, les services publics qui sont en fait les vraies solutions à la crise.

ERIC CORBEAUX Secrétaire de la Fédération du Nord

Commenter cet article

Recevoir l'infolettre :

PCF de Lille

74 rue d'Artois
59000 Lille
Tél : 03.20.60.32.02