S’inscrire à l’infolettre :

100.000 euros chacun pour 111 contribuables nordistes

Publié le 2 décembre 2008

On n’a pas le droit de citer de noms, mais beaucoup de Nordistes seront ravis d’apprendre qu’au moment où il se serrent la ceinture, le fisc est obligé de faire de gros chèques à des contribuables pourtant fortunés.


(lu dans Liberte hebdo du 27/11/08)

• “ Certains collègues sont choqués ”. L’agent lillois des impôts qui nous parle n’en dira pas plus -obligation de confidentialité- mais n’en pense pas moins. Pas de nom donc, même si, en off, certains circulent. L’envoi, ce mois-ci, de chèques parfois de plusieurs dizaines (voire centaines) de milliers d’euros à de riches contribuables, pour cause de bouclier fiscal, en a irrité plus d’un au sein de l’administration fiscale. Surtout au moment où beaucoup de gens modestes se “ saignent ” pour s’acquitter de leur taxe d’habitation et autre taxe foncière. Les uns remplissent les caisses, les autres les vident...

Nous payons, ils encaissent…

Pour rappel, le bouclier fiscal a été institué en France en 2006. Son principe : un contribuable ne peut avoir à acquitter plus de 50 % de ses revenus en impôts. A l’origine de 60 %, ce seuil a été abaissé de 10 % par Nicolas Sarkozy dès son arrivée à l’Élysée. De même, les prélèvements sociaux ont été inclus dans les impositions susceptibles d’être plafonnées, ce qui équivaut, dans les faits, à ramener le taux de 50 à… 39 %. Le dispositif prend désormais en compte la CSG, la CRDS, l’impôt sur le revenu, l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF), les taxes foncières, la taxe d’habitation sur la résidence principale. Et même des revenus ayant déjà bénéficié de réductions d’impôts, autrement dit déjà minorés ! Si le seuil de 50 % des revenus est dépassé, l’administration rembourse la différence (le terme officiel est “ restitution ”). “ On ne peut pas d’un côté encourager le travail, et de l’autre surtaxer l’argent gagné… ” expliquait l’impassible ministre de l’Économie Christine Lagarde, le 25 juillet 2007, en présentant ce dispositif. Qui se doublait d’ailleurs d’une autre mesure (amendement Copé), encore pour les riches : l’augmentation de 20 à 30 % de l’abattement de l’impôt sur la fortune concernant la résidence principale.

Record à battre : 7,7 millions d’euros

Théoriquement, le bouclier fiscal peut profiter à tous ceux qui payent des impôts. Dans la réalité, il profit essentiellement aux plus riches. Le mois dernier, la discrétion entourant le nombre de bénéficiaires du bouclier fiscal et le montant des sommes “ restituées ” (terme officiel) a été rompue. Le président (PS) de la commission des finances de l’Assemblée nationale a obtenu, en effet, un bilan chiffré du dispositif pour 2007. La teneur en a été révélée par la presse. On a ainsi appris que le bouclier fiscal avait profité à 15 000 contribuables. 671, disposant d’un patrimoine supérieur à 15,53 millions d’euros, soit 77 fois le patrimoine moyen d’un Français, se sont réservés 68% des sommes reversées, soit un cadeau de l’Etat de 231.900 euros en moyenne pour chacun. La palme est revenue à l’héritière des Galeries-Lafayette, Léonne-Noëlle Meyer, avec une restitution de 7,7 millions d’euros. Joyeux Noëlle…

Moins de trente jours pour traiter une demande

Plus on est riche, plus on bénéficie du bouclier fiscal. 9 300 personnes ont été remboursées de moins de 800 euros. Mais les 5 700 autres ont perçu, en moyenne, 40 975 euros. 2.242 contribuables aux revenus supérieurs à 41.982 euros ont empochés, à eux seuls, 82,9% des sommes reversées (environ 246 millions d’euros), soit 84.700 euros chacun. En Nord-Pas de Calais, 111 contribuables ont reçu, chacun, en moyenne, 100. 000 euros ! De quoi s’acheter un studio ou une maisonnette, ou bien alors une voiture de classe. Au total, dans notre région, 16 millions d’euros ont été “ restitués ” à 620 contribuables. Le Nord-Pas de Calais est la troisième (région) en matière de remboursements, juste avant Rhône-Alpes et bien avant la Bretagne. On notera la rapidité avec laquelle les demandes de remboursement sont traitées : moins de trente jours pour 70 % d’entre elles ! Non seulement les parts sont copieuses, mais le service est rapide…

Commenter cet article

1 Commentaire :

Le 2 décembre 2008 par Richard BOUZIN contribuable à Croix
Comment dépenser 100.000 euros ?

Il est bien gentil, le fisc. Mais qu’est-ce je vais faire de ces 100.000 euros ? Je n’ai besoin de rien, moi… Bon, allez. Je vais me racheter une voiture, quelque chose de simple, moins voyante que la Porsche. Je m’y sens de moins en moins à l’aise, je ne sais pas pourquoi. Ca doit être le fait qu’on est en crise. Bon, ici à Croix, ça va encore. Quoique… ça dépend dans quel quartier. On a beau être la ville de France où l’ISF rapporte le plus (plus qu’à Neuilly), il y a quand même des gens modestes. Et qui nous regardent de travers. Que voulez-vous, les gens sont envieux. On dirait qu’ils n’aiment pas l’argent ! Je vais donc m’acheter une 807 Peugeot toute ordinaire : 31 300 euros. C’est du bas de gamme. En échange, cela me donne le droit d’une petite folie. Alors, là, j’ai repéré une formidable « occase » : une montre Rollex Paul Newman à 20 000 euros. Rendez-vous compte. En 2000, elle était vendue 15 000 euros. Ce genre de montre se négocie aujourd’hui à plus de 40 000 euros. Eh oui, c’est cela l’avantage d’une montre de qualité par rapport à une montre normale : elle prend de la valeur avec le temps. Si ça tombe, ma Newman, je pourrais la revendre deux fois le prix que je l’ai achetée. Évidemment, si je m’offre cette montre, je ne peux pas faire autrement que de me fendre d’un cadeau à ma chère et tendre Elisabeth. Cette bague en or jaune sertie d’un diamant de 0,50 carat fera parfaitement l’affaire : 19 221,95 euros. Il me reste donc… de quoi prendre l’air. C’est qu’il commence à faire froid dans ce pays. On va faire comme tout le monde. On va se payer un petit safari en Afrique du sud. Dix jours à la bonne franquette, à la dure dans la région du Cap et les réserves privées Kruger. 4 444 euros, c’est vraiment pas cher. Sur la route, on s’arrêtera au Negresco à Nice, histoire de revoir les copains. Il faut compter quinze jours pour en faire le tour. On ira donc dans la suite présidentielle. Pas question, en effet, de se retrouver à l’étroit dans une chambre… Cela fera 24 525 euros. Et ben voilà, on y est : 99 490,95 euros. Zut, je ne pourrais même pas me payer ce petit costume Cardin bradé au prix de 499 euros. Ah, ben si. Ouf, je respire. Au fait, où l’ai-je mis ce chèque ?

Recevoir l'infolettre :

PCF de Lille

74 rue d'Artois
59000 Lille
Tél : 03.20.60.32.02