[] []

17 octobre : droit des femmes

S’inscrire à l’infolettre :

Femmes et précarité : une situation préoccupante

Publié le 14 octobre 2009

Encore et toujours en ce XXIe siècle, la lutte pour les droits des femmes est un défi qu’il nous faut relever chaque jour.

Depuis plusieurs années, études et statistiques à l’appui, nous pouvons faire le constat social et politique d’une régression de la situation et des condition de vies réservées aux femmes de notre Région : les phénomènes sexistes s’amplifient de nouveau, les femmes immigrées sont victimes de la double discrimination, les questions salariales restent défavorables entre hommes et femmes (Taux d’emploi, niveau de salaire, temps partiel subi…), le droit à l’IVG est menacé, la précarité touche massivement le travail des femme et produit son lot de misères et de difficultés tant dans leur vie quotidienne que celle de leur famille. Dans la crise économique actuelle, les Femmes sont en première ligne pour subir les mauvais coups, à l’image de l’attaque du gouvernement de Nicolas Sarkozy contre les « bonifications » accordées aux mères de famille salariées !!!

Les femmes sont majoritairement touchées par la précarité car elles subissent :

  • Des discriminations dès l’orientation professionnelle et la formation,
  • Des discriminations sur le marché du travail, puis au moment de la retraite : bas salaires, emplois précaires (CDD, etc.) ou sous-emplois (temps partiel contraint ou emplois non-qualifiés), chômage, tensions entre vie familiale et vie professionnelle, situation de vie monoparentale …

Quelques chiffres pour le Nord Pas de Calais :

  • Taux de chômage des femmes (2005) : 16,9% (Hommes : 14%)
  • Emplois CDD (2005) : 16,2% des femmes contre 12,4 % des hommes
  • Allocataires du RMI : 18,1% de femmes, 26,9% de familles monoparentales (dont 92% de femmes), 21,3% de couples
  • 75 % des allocataires de l’Allocation pour l’Autonomie (APA) sont des femmes
  • 42% des femmes et 32% des hommes sont sans diplômes (tous âges confondus)
  • 85% des emplois à bas salaire (900€ net/mois) sont des Femmes
  • 32% des femmes sont à temps partiel (6% sont des hommes)

.

.

En France, en 2009 :

  • Salaire des femmes inférieur de 21 % à ceux des hommes
  • 80 % des travailleurs pauvres sont des femmes, assurent l’essentiel du travail ménager et de l’éducation des enfants
  • 85 % des emplois à temps partiel sont occupés par des femmes et leurs retraites sont en moyenne inférieures de 600 € par mois.

Un rapport du BIT (Bureau International du Travail) publié à l’occasion de la Journée Internationale de la Femme » 2009, tire la sonnette d’alarme : « L’impact de la crise économique mondiale (...) en termes de taux de chômage risque d’être plus néfaste pour les femmes que les hommes dans la plupart des régions du monde »

PROPOSITIONS DU PARTI COMMUNISTE FRANÇAIS Au delà des constats et des intentions il est indispensable d’engager une politique d’ampleur

Les enjeux sont fondamentaux : travailler à l’amélioration de la situation des femmes conduit à l’amélioration de la vie de la population toute entière…

Actions pour la Formation initiale et professionnelle des femmes :

  • Lutte contre la déscolarisation des jeunes filles et contre les stéréotypes qui ont la vie dure sur les orientations scolaires pour les filles,
  • Amélioration et incitation à l’accès à la formation professionnelle des femmes, notamment celles travaillant à temps partiel,
  • Adaptation plus particulièrement en direction des femmes du dispositif Sécurité Emploi Formation …

Actions pour l’Emploi et les Salaires :

  • Organisation d’un « grenelle » des salaires qui doit porter sur la réévaluation des salaires à la hausse, notamment par une autre répartition des richesses, un grenelle qui doit intégrer les mesures qui assurent l’égalité professionnelle entre hommes et femmes (accès à l’emploi, salaires, promotions, ...) et qui débouchera sur une loi plus contraignante,
  • Une loi pour encadrer le temps partiel plus strictement est indispensable, notamment pour les amplitudes horaires trop importantes, les horaires souvent décalés,
  • Qualification des emplois de service à la personne (protection et formation des salariées),
  • Développement d’un véritable service publique de la petite enfance : développer des structures d’accueil de l’enfance, de qualité et accessibles financièrement,
  • Réforme du congé parental pour qu’il soit plus flexible, partagé en incitant les pères à y recourir,
  • Garantie des droits à la retraite …

Actions pour la Santé :

  • Garantie du droit d’accès aux soins,
  • Garantie du droit à une maternité voulue, associée aux congés parentaux des deux parents,
  • Garantie du droit à l’information sur la contraception, un remboursement à 100% de tous les modes de contraception,
  • Programme de santé publique garantissant le droit à l’IVG et sa gratuité, avec la pérennisation et le développement des centres de planning familial,

Et encore :

  • Lutte contre les violences faites aux femmes,
  • Actions pour l’accès au logement, la double discrimination,
  • Améliorer les conditions de financement des associations qui œuvrent sur le terrain afin de leur permettre de développer un travail social approfondi et de prendre en compte les caractéristiques propres à la précarité des femmes …
Commenter cet article

Recevoir l'infolettre :

PCF de Lille

74 rue d'Artois
59000 Lille
Tél : 03.20.60.32.02