Roms

S’inscrire à l’infolettre :

Pour la dignité des roms et des solutions contre la misère

Publié le 23 novembre 2012

En août dernier, le PCF réagissait dans un communiqué contre les expulsions sans solutions de relogement des campements de roms sur la métropole lilloise. Les questions posée par la situation de misère extrême qui touche les roms restent aujourd’hui posées.

Nous vous invitons à participer à la rencontre organisée à Lille le 29 novembre par les organisations de défense des droits des roms.

Vous trouverez ci-dessus le texte du tract réalisé par nos camarades d’Hellemmes en soutien au projet de village d’insertion, et en réaction à une violente campagne anti-rom instrumentalisée par des groupuscules identitaires.


Souvent menacés dans leur pays d’origine, les Roms, dans le dénuement le plus total, viennent protéger leurs enfants dans notre République dont les valeurs de solidarité et d’égalité ont rayonné dans le monde.

De grosses tensions se sont nouées au sein de populations défavorisées. Conséquence d’un système économique qui écrase les peuples autant que des discours haineux encouragés par les droites, ce climat de rejet est dangereux. La fragmentation de notre société n’est qu’une stratégie des puissants pour continuer à livrer nos vies à la finance.

Voilà pourquoi le projet de village d’insertion doit voir le jour. Celui-ci vise à donner un toit à des familles avec des enfants en bas âge qui vivent sous la tente dans des conditions insalubres et dégradantes. Il y a urgence à répondre aux besoins humains élémentaires : le droit au logement, au travail, à l’éducation, à la santé. Les manifestants « anti-roms » sont nourris, inconsciemment ou consciemment, d’une propagande barbare qui vise à diviser les peuples, à diviser la classe ouvrière dans sa lutte contre le capital. Le racisme dont sont victimes les Roms à Hellemmes est une arme de division, tout comme l’islamophobie revendiquée par les milices fascistes qui ont occupé la mosquée de Poitiers.

Les Roms sont des citoyens européens et doivent bénéficier des mêmes droits, reconnus à tous. Pour cela il faut faire le choix des peuples, de la solidarité et non le choix de la finance !

Comment peut-on être à ce point aveuglé par son confort personnel pour traiter des femmes et des hommes comme s’ils n’étaient pas des êtres humains ? C’est avec de tels raisonnements et comportements que des français ont, dans une période noire de notre pays, dénoncé leurs voisins juifs, résistants ou tout simplement par jalousie. Il semble que, la crise aidant, certains aient oublié les leçons que chacun doit tirer de l’Histoire. Hier, le bouc émissaire était « juif », aujourd’hui, il est « arabe » ou « rom ».

N’avons-nous donc rien appris ?

Nous invitons celles et ceux qui ont su se mobiliser pour empêcher des familles précarisées de retrouver leur dignité, à avoir la même volonté pour aller tisser du lien social, rencontrer les autres et apprendre d’eux ou se mobiliser contre les politiques d’austérité qui leur porteront plus de préjudice que les quelques familles de Roms sur Hellemmes qui comme chacun d’entre nous ont droit à une vie digne et décente.

Nous condamnons de tels comportements qui sont à l’opposé des valeurs qui doivent fonder une République solidaire et humaine et pour lesquelles nous militons au sein du Parti Communiste Français.

Commenter cet article

Recevoir l'infolettre :

PCF de Lille

74 rue d'Artois
59000 Lille
Tél : 03.20.60.32.02