S’inscrire à l’infolettre :

Les voeux de la section de Lille du PCF dans la presse

Publié le 8 janvier 2012

Des voeux de bonheur, de paix, de luttes victorieuses.

Retrouvez ici les articles la Voix du Nord et Nord Eclair suite aux voeux de la section présentés samedi 7 janvier en mairie de quartier de Lille Sud.


Parti communiste : solidarités, luttes et ripostes sur la carte de voeux 2012

dimanche 08.01.2012, - La Voix du Nord

POLITIQUE

2012 s’ouvre donc comme 2011 s’est refermée, au sein de la section lilloise du Parti communiste, qui présentait ses voeux hier, à la mairie de quartier de Lille-Sud. Ou presque. Preuve en est l’introduction du secrétaire de section, Joseph Demeulemeester, rappelant que la « première préoccupation en 2012 ne sera pas la course électorale, ce sera d’abord d’être solidaires, comme en 2011, (...) des luttes des salariés, des attentes populaires ». Et l’occasion donnée hier au parti de quitter exceptionnellement son espace Marx (en travaux) pour la mairie de quartier ne pouvait mieux tomber pour accompagner son propos. « On est ici plus proches des gens des quartiers. »

Mordant

Pour autant, le trentenaire, connu pour son mordant, n’a pas longtemps caché les crocs. Difficile, même si les suppléantes ne sont pas encore désignées (la sienne dans la 1re circonscription, celle d’Ugo Bernalicis dans la 2e), de mettre sous cloche les prochaines échéances électorales. Et d’agiter vigoureusement le chiffon rouge d’un vote Le Pen à l’élection présidentielle, qu’on sait ici tentant pour une partie des électeurs des classes populaires : « À ceux qui parlent de la fille Le Pen, nous leur demandons de citer un seul progrès social en France qui soit à mettre à l’actif de l’extrême droite. Aucun. »

Alignés dans son ceinturon à cartouches, Joseph Demeulemeester, en revanche, détient quelques coups concrets - et locaux - à faire entendre. Ainsi du combat engagé pour la gratuité des transports lycéens (lire nos éditions précédentes). « De la même manière, quand on se pose la question d’un passage en régie publique pour la distribution de l’eau dans la métropole, on se bat aussi pour le pouvoir d’achat des familles.

 » 2012 doit servir de caisse de résonance aux combats du PCF et du Front de gauche, lesquels attendent des élections des scores (forcément) honorables.

Histoire de vérifier « qu’il y a toujours une combativité du peuple en France et à Lille, que les projets qu’on porte ne s’arrêtent pas à des échéances électorales ». • R. M. 

Le PC veut remettre « l’humain » au centre

Nord Eclair du 8 janvier 2012 La section de Lille du Parti communiste français a présenté ses voeux hier, à la salle polyvalente de la mairie de quartier de Lille-Sud. L’occasion d’appeler à la mobilisation derrière le Front de gauche en vue de la présidentielle.

« Je vous souhaite une année de bonheur, de luttes et d’espoir » a déclaré Joseph Demeulemeester, secrét aire de la section communiste de Lille, à la cinquantaine de personnes réunies, hier midi, à la salle polyvalente de la mairie de quartier de Lille-Sud. « 2012 c’est dix ans de pouvoir de la droite », a-t-il ajouté. Et le bilan qu’il en fait est celui d’un « monde qui marche sur la tête ». Face à un capitalisme qui « n’est pas moralisable » et à des dirigeants (Nicolas Sarkozy et Angela Merkel) qui ne font qu’ « aggraver la chose » avec leurs mesures d’austérité, le Parti communiste (PC), via le Front de Gauche, prône une politique qui remettrait « l’humain » au centre.

Joseph Demeulemeester a appelé les socialistes « à s’interroger » sur le choix de François Hollande qui est revenu sur la retraite à 60 ans. Quant au programme du Front national, il l’estime « à l’opposé des intérêts des salariés » , notamment avec l’interdiction du droit de grève.

Convaincus

Dans la salle, le discours a convaincu. Walter et Isabelle Henno, un jeune couple d’enseignants, étaient venus au rendez-vous sans sympathie particulère pour le PC. Mais à la sortie, ils se demandaient s’ils n’allaient pas devenir adhérents. « Quand Joseph Demeulemeester a dit que tout était fait pour entretenir la résignation, il a exprimé exactement ce qu’on ressent. » Pour Jérémy, 24 ans, encarté au PC depuis trois ans, ce fut « un discours de vérité ». « Avec l’UMP et le PS, il n’y a pas d’évolution. On prend les mêmes et on recommence. »

FANNY B ONJEAN

LES ÉCHOS DE LA DÉESSE

dimanche 08.01.2012 - La Voix du Nord

De nouveaux Lillois en lice pour les législatives ?

Si les échéances électorales ne sont pas la première préoccupation du PCF (lire ci-contre) , celui-ci, ainsi que le Front de gauche, n’entendent pas pour autant passer au travers. Et si on ne connaît pas encore le nom des suppléantes des candidats du Front de gauche aux législatives dans les 1re et 2e circonscriptions, il semblerait que deux Lillois se préparent à s’aligner, en deuxième rideau, dans les 9e et 11e circonscriptions. Le bruit court que Nicole Taquet pourrait se porter candidate suppléante dans la 11e et Michel Ascher, au même titre, dans la 9e. La première est actuellement conseillère régionale au sein du groupe communiste, Parti de gauche et unitaires. Le second avait fait beaucoup parler de lui il y a un an. En décembre 2010, en effet, pour exprimer son rejet de la réforme de l’Éducation nationale, l’ancien professeur et chef d’établissement dans l’académie de Lille avait été le premier à rendre ses Palmes académiques. Un geste qui avait alors reçu un large écho national. •

Commenter cet article

Recevoir l'infolettre :

PCF de Lille

74 rue d'Artois
59000 Lille
Tél : 03.20.60.32.02