Fermetures de classes et suppressions de postes à Lille

S’inscrire à l’infolettre :

Touche pas à mon école !

Publié le 24 janvier 2012

En ce début d’année les familles, enseignants et les jeunes du Nord Pas de Calais ont appris la suppression de 1020 nouveaux postes d’enseignants pour la rentrée 2012. Le solde des ouvertures et fermetures de classes dans le Nord est également largement négatif.

Ces décisions ont des conséquences grave qui touchent directement plusieurs écoles primaires et maternelles lilloises. Les écoles Briand Buisson et Turgot à Lille Sud, Jenner à Hellemmes, Jean Aicard au Faubourg de Béthune se voient ainsi supprimer une classe à la rentrée prochaine. Trois de ces écoles faisaient pourtant partie du dispositif Eclair, vanté par le ministère de l’éducation nationale comme « au cœur de l’éducation prioritaire ».


Nous déplorons la suppression de postes RASED (aide aux élèves en difficultés) qui affecteront les élèves des écoles Bracke-Desrousseaux à Lille Sud, Bara-Cabanis à Fives, Rousseau-Brunschvicg à St Maurice, Kergomard et Arago à Moulins, et Desbordes-Valmore aux Bois Blancs.

3 postes liés à l’adaptation scolaire et la scolarisation des élèves handicapés sont également supprimés sur Lille.

Ces suppressions de postes, on le voit, affectent donc largement les quartiers populaires lillois y compris ceux classés en zone urbaine sensible, en dépit des besoins énormes, de l’ampleur des difficultés sociales et du décrochage scolaire qui justifieraient à l’inverse des moyens accrus.

En attaquant leur école, c’est l’avenir des jeunes qu’on met en péril. Les communistes lillois condamnent fermement les décisions annoncées par le rectorat, et sont solidaires du mouvement de grève des enseignants annoncé pour le 31 janvier.

Commenter cet article

Recevoir l'infolettre :

PCF de Lille

74 rue d'Artois
59000 Lille
Tél : 03.20.60.32.02