expression des élus communistes à Lomme

S’inscrire à l’infolettre :

Non aux expulsions locatives

Publié le 20 février 2013

Alors que le printemps approche et que l’on espère à cette occasion un peu de douceur , pour nombre de familles le mois de mars annonce la crainte de la perte du logis . En effet le 15 mars une pratique inhumaine reprendra de la vigueur : LES EXPULSIONS .

Devant le phénomène de la pauvreté qui s’amplifie de jours en jours pouvons nous rester insensible ! Combien de familles à Lomme , à Lille , à Hellemmes risque de se retrouver à la rue ! Et ce malgré des centres d’actions sociales à la pointe de la solidarité et sur notre commune un service logement remarquable !


Au plan national, le couple Expulsions/Dalo a conduit au comble de l’aberration ! • Primo, d’une main, l’Etat ( ses lois, sa justice, ses préfets …) expulse les familles en grande difficulté, et de l’autre le même Etat leur tend un dossier Dalo pour qu’elles fassent valoir leur droit à un relogement prioritaire ! • Secundo, les expulsions font proliférer l’exclusion, pendant que le parlement vote des lois…censées combattre cette même exclusion ! • Tertio, le Droit au logement est « opposable », mais faute de logements, le délai de 6 mois dont l’Etat dispose pour répondre à ses propres obligations explose partout !

Nous Communistes combattons cette loi moyenâgeuse.

Lors du conseil communal de mars nous ferons entendre la voix de ceux qui ont la crainte nouée au ventre à l’idée de perdre leur logement . La voix de ceux qui si on n’y prête pas attention viendront demain grossir la liste des sans abris.

Nous proposerons à nouveau un arrêté anti-expulsions que l’on nous refuse, que l’on vous refuse car la loi interdit au Maire de prendre une telle disposition ! Il n’en demeure pas moins vrai que cette même la loi qui interdit toutes expulsions sans relogement n’est pas respectée !

Au milieu, de cette folie dont des familles entières font les frais et les marchands de sommeil leurs choux gras, nous posons la question qui est hors-la-loi et hors moral ?

Les militants et les élus qui résistent ? Ou les pouvoirs publics ?

Dans ce cas nous faisons le choix de l’illégalité pour mettre l’humain d’abord !

Le Groupe Communiste et Républicain M Sergheraert, J-P Staelens, Th Caron

Commenter cet article

Recevoir l'infolettre :

PCF de Lille

74 rue d'Artois
59000 Lille
Tél : 03.20.60.32.02