« L’eau, c’est la vie, donnez votre avis ! »

S’inscrire à l’infolettre :

Et si les Nordistes disaient non au supplément de 30 euros ?

Dans Liberté Hebdo du 20 juin 2008

Publié le 29 juin 2008

(Dans Liberté Hebdo du 20 juin 2008) : Les habitants de notre région ont jusqu’au 15 octobre pour répondre au questionnaire de l’Agence de l’Eau d’Artois Picardie qui veut leur faire payer l’amélioration de la qualité de l’eau à la place des sociétés qui en tirent profit.


Au 6 juin, 2,2 millions foyers (pour un total de 4,7 millions d’habitants) devaient avoir reçu, dans leur boite aux lettres, le questionnaire de l’Agence de l’Eau d’Artois Picardie intitulé « L’eau, c’est la vie, donnez-nous votre avis ! ». Un questionnaire dont l’origine réside dans une directive européenne qui vise à améliorer la qualité de l’eau. Objectif on ne peut plus louable, sauf que… l’Union européenne et les dirigeants des différents états veulent faire payer la note des investissements nécessaires à cette amélioration de la qualité de l’eau aux seuls usagers. Sans toucher, comme le fait remarquer Charles Beauchamp, membre du conseil d’administration de l’Agence de l’Eau (voir l’article), aux multinationales qui gagnent pourtant des fortunes dans l’exploitation de « l’or bleu ». Pourquoi la question de les mettre à contribution n’est-elle pas posée ? Question taboue ? Le questionnaire rédigé sous la houlette du ministère de l’écologie (chapeauté par l’ancien maire de Valenciennes), ne mentionne même pas l’existence de ces sociétés (Veolia, Suez, etc.) et encore moins leurs somptueux profits. Comme il ne mentionne pas les aides très importantes accordées par l’Agence de l’Eau Artois Picardie à de grandes entreprises de notre région qui ont mis la clé sous la porte sans rembourser ces aides ! La consultation s’en trouve tronquée. Les habitants ne disposent pas de tous les éléments d’information pour choisir librement et notamment répondre à la question-clé autour de laquelle tourne tout le questionnaire : êtes-vous d’accord pour payer encore 30 euros de plus sur votre facture d’eau d’ici 2015, et même davantage sous peine de voir l’eau rester en mauvais état ? Il ne serait pas étonnant qu’un certain nombre de personnes, ulcérées de payer toujours plus cher, se soit résigné à ne pas répondre. Et pourtant…

Puisque l’occasion est donnée aux citoyens de s’exprimer, pourquoi ne pas s’en saisir ? Imaginons un instant que la majorité des réponses parvenues à l’Agence de l’Eau aille dans le sens d’une non-augmentation. L’Agence ne pourrait pas ne pas en tenir compte. L’enjeu est de taille et le coup vaut d’être joué. D’autant qu’il reste jusqu’au 15 octobre pour renvoyer les formulaires ou, si l’on ne veut pas s’y enfermer, faire part de son opinion. Une campagne publicitaire de relance est même prévue pour la rentrée de septembre. Il est, par ailleurs, possible de donner son avis par internet (eau-artois-picardie.fr/consultationdupublic). « L’objectif de cette consultation est de mobiliser un maximum de personnes, de recueillir le plus grand nombre d’avis possible et surtout d’amener le grand public à s’impliquer et à participer à la gestion de la ressource en eau » expliquent les responsables de l’Agence. Chiche !

JLB

Commenter cet article

Recevoir l'infolettre :

PCF de Lille

74 rue d'Artois
59000 Lille
Tél : 03.20.60.32.02