Conseil municipal du 18 mai 2009

S’inscrire à l’infolettre :

Intervention de Hugo VANDAMME en faveur d’un service public de l’énergie

Publié le 10 juin 2009

Bien que le groupe communiste se réjouisse de l’utilisation et du développement d’énergies renouvelables à Lille, il regrette que ceci ne se fasse pas dans le cadre d’un service public de l’énergie et dénonce l’attitude de la direction d’EDF ayant mené les agents électriciens et gaziers à 7 semaines de lutte.


Madame le Maire, Chers collègues, Mesdames, Messieurs,

Avec le groupe communiste, nous ne pouvions rester sans réaction face à cette délibération qui a pour objet le financement d’une « étude de faisabilité d’une Société Coopérative d’Intérêt Collectif (SCIC) de production d’électricité solaire et de services. »

Je me suis déjà personnellement manifesté lors de la Commission économique, afin de rappeler, qu’à mon sens, l’ensemble des questions énergétiques, qu’il s’agisse de la production comme de la distribution, devait se faire dans le cadre d’un service public de l’énergie.

Tout d’abord, nous sommes tout à fait favorables au développement de productions électriques par le photovoltaïque. Deuxièmement, nous sommes toujours autant favorables au développement de structures d’économie sociale et solidaire et de SCIC, en particulier.

Cependant, nous sommes à 100% favorables au service public et, ici, à la construction d’un vrai grand service public de l’énergie. Alors qu’au 31 décembre 2008, l’Etat détenait 84,66 % du capital d’EDF, il nous semble encore aujourd’hui pertinent d’envisager un partenariat avec cet entreprise et pas uniquement en qualité de distributeur, mais également en ce qui concerne la production.

Aussi, nous dénonçons la politique de la direction d’EDF qui n’assure aucun dialogue avec ses agents, que ce soit par rapport aux conditions de travail, aux choix stratégiques ou par rapport aux services rendus au public.

Nous rappelons encore notre solidarité aux agents électriciens et gaziers qui sortent de 7 semaines de lutte. Nous dénonçons encore la direction d’EDF pour sa très grande frilosité concernant le développement de production d’énergies alternatives au nucléaire.

Avec tout cela, nous rappelons également que nous regrettons de pouvoir débattre de telles délibérations parce qu’en février 2000, a été adopté à l’Assemblée une loi de transposition européenne sur le marché intérieur de l’électricité, qui a rendu possible le fait qu’en 2004, EDF perde son monopole en terme de production électrique. Nous devons ici faire un choix en conséquence de ce que nous avons combattu depuis des années. Certes, un SCIC est beaucoup mieux qu’AREVA, POWEO et pas mal d’autres.

Ne pouvant, dans ce contexte, rejeter cette délibération, ni ne l’approuver par principe, nous nous abstenons sur ce vote.

Commenter cet article

Recevoir l'infolettre :

PCF de Lille

74 rue d'Artois
59000 Lille
Tél : 03.20.60.32.02