Conseil municipal du 1° février 2013

S’inscrire à l’infolettre :

Intervention de Michelle DEMESSINE sur les économies d’énergie

Publié le 8 février 2013

L’adjointe aux Sports revient sur la contribution de sa délégation au bilan général du Plan Climat Energie Territorial mis en oeuvre par la Ville de Lille et se félicite des investissements entrepris et de l’efficacité des campagnes de sensibilisation menées à destination de tous les 395 000 usagers annuels (agents, scolaires, grand public et licenciés des clubs sportifs...), notamment par le biais original du théâtre et des nouveaux outils de communication. Michelle Demessine annonce également, pour 2013, le lancement de la même campagne de sensibilisation/formation dans toutes les salles de sports de la Ville à travers la mobilisation de toute la communauté sportive. C’est l’occasion pour tous de participer à une action citoyenne pour la lutte contre les gâchis d’énergie, en faveur de la préservation de notre planète, bien commun de l’humanité.


Sur le fond de ce dossier, je m’associe aux propos de mes collègues, bien entendu, sur l’aspect général que je partage complétement. Mais quelques mots simplement en ce qui concerne la contribution de la délégation des Sports au bilan général…

En terme de consommation d’énergie, vous le savez, les piscines sont considérées, à juste titre, comme particulièrement énergivores. Avec 2,5 millions d’euros en 2011, la délégation des Sports est le deuxième consommateur d’énergie pour la Ville, après les écoles, avec plus de 1,5 million d’euros consacrés aux 3 piscines lilloises. Alors devant l’ampleur de ces enjeux, a été lancé un vaste programme d’économies d’énergie. En effet, depuis 2004, nous menons de grandes campagnes de sensibilisation de nos agents, des scolaires, du grand public et des clubs sportifs. Mais aussi depuis 2008, des travaux d’investissements conséquents favorisant les économies d’énergie ont été entrepris avec les services techniques de la Ville et avec l’appui, bien sûr, du « Plan piscines » de LMCU. Je ne vais pas vous retracer l’ensemble des actions mises en œuvre. Je voudrais simplement dire un mot sur les plus significatives.

Je viens de le dire, on s’est appuyé d’abord sur nos agents des piscines qui sont les premiers relais auprès de tous les usagers pour décliner la campagne de sensibilisation. Et donc l’ensemble des agents des piscines, tous métiers confondus, ont été sensibilisés et formés à la chaîne du traitement de l’eau, aux diverses sources de pollution de l’eau, au respect des règles d’hygiène en piscine et sensibilisés au coût énergétique.

Cette formation théorique s’est enrichie en plus d’une approche par le biais du théâtre pour aider les agents au savoir-interpeller les usagers aux règles d’hygiène sans que cela soit vexant ou traumatisant. D’ailleurs, ces différents temps de formation ont débouché sur des propositions, émanant des agents eux-mêmes, de nouveaux outils de communication destinés aux usagers des piscines pour rappeler les consignes.

Ensuite, nous nous sommes adressés aux scolaires en lien étroit avec les enseignants bien sûr. Vous le savez, dans les piscines, les scolaires sont nombreux. En ce qui concerne les primaires, nous recevons 65 000 élèves par an. Pour les sensibiliser, nos maîtres-nageurs sont allés à leur rencontre dans leurs écoles, sur le lieu de l’éducation, afin de leur évoquer les gestes simples et indispensables à respecter en matière d’hygiène.

Enfin, nous nous sommes adressés aussi aux grands publics au travers notamment de nouveaux pictogrammes placés le long du parcours du baigneur, de panneaux d’information et des flyers ont été distribués, notamment aux clubs, ainsi qu’une BD pour les jeunes sportifs pour rappeler, à tous, toutes les consignes d’hygiène favorisant les économies d’énergie. Car, il faut le savoir, ces consignes d’hygiène, lorsqu’elles ne sont pas respectées, débouchent sur le fait que nous consommons toujours beaucoup plus d’eau puisqu’il faut la renouveler plus souvent.

Voilà, c’est un travail de longue haleine mais les résultats sont encourageants et je vais vous donner quelques chiffres et en particulier, sur l’exemple de la piscine Marx Dormoy qui est significatif. Je le rappelle, on a fait des efforts d’investissements en travaux mais aussi une très forte démarche de sensibilisation/formation. En effet, sur la consommation d’eau de la piscine Marx Dormoy, celle-ci a baissé de 42 % depuis 2008 permettant ainsi de faire 43 % d’économies, soit environ 63 000 euros qui ont été gagnés par ces actions. Malheureusement, nous n’avons pas les mêmes résultats, au regard des consommations d’électricité et de chauffage, même si là aussi d’énormes efforts sont réalisés avec la même méthode de sensibilisation. Mais la très forte augmentation des coûts allant de 20 à 50 % depuis 2008 ne nous a pas permis de réaliser des économies financières.

Enfin, il faut le souligner, l’ensemble des économies d’énergie faites dans nos piscines lilloises a été réalisé avec une fréquentation constante de l’ensemble des publics et avec en plus, en 2012, plus de 395 000 entrées tous publics confondus.

Forts du succès de ces résultats, nous allons lancés la même démarche en 2013 dans nos salles de sports avec les éducateurs, les animateurs, les agents d’entretien et les agents logés. Enfin donc, toute la communauté sportive va être mobilisée toujours avec la même méthode, formation et motivation sur des objectifs partagés.

En conclusion, ce qui est motivant, c’est que cette démarche donne l’occasion à chacun, à chacune, de participer à une action citoyenne pour préserver la planète et, qu’en même temps, elle permet de lutter efficacement contre des gâchis en matière d’eau et d’énergie dont le bénéfice financier pourra servir à un autre développement.

Merci de votre attention.

Commenter cet article

Recevoir l'infolettre :

PCF de Lille

74 rue d'Artois
59000 Lille
Tél : 03.20.60.32.02