Voeux des élus communistes à la presse

S’inscrire à l’infolettre :

Les élus communistes réclament des réponses à la précarité et... à Martine Aubry

Publié le 26 janvier 2010

La Voix du Nord du 26 janvier 2010

On ne refait pas les communistes. Dès lors qu’on parle politique nationale, ils font voeux de tout bois. ...

La conférence de presse, convoquée hier à la mairie, n’a pas dérogé à cette règle non inscrite qui veut qu’un élu du PCF pense global avant de réfléchir local.


Toutes les avanies de 2009 y sont donc passées. Au fil d’une trentaine de pages, la plume de Michelle Demessine, adjointe au maire et chef de file du groupe communiste (Hugo Vandamme, Roger Maly et Sylviane Delacroix), a dénoncé les « moulinets » du président face à la crise financière, vitupéré les incohérences du discours de la première fortune de France (Gérard Mulliez) qui supprime 175 postes chez Pimkie, anathématisé « la grande braderie » de la réforme des collectivités territoriales.

Et Lille dans tout ça ? Les communistes ne voient aucune césure avec les malheurs qui frappent le pays entier. Cela impose des réponses, notamment de Martine Aubry. La France, terre d’accueil ? Le PCF oppose au débat de l’identité nationale la création du conseil des résidents étrangers ou la proposition d’Alain Bocquet, leader de la liste aux régionales, d’organiser à Lille une conférence sur les migrants avec, à la tribune, l’Union européenne, les pays d’origine, les élus locaux et le tissu associatif concerné.

La retraite à 60 ans ? Roger Maly fulmine contre des propos lancés par la première magistrate dans les médias nationaux, à l’heure où la précarité ne s’est jamais sentie aussi bien.

C’est d’ailleurs contre cette précarité que les communistes martèlent leurs revendications : la gratuité des parkings du CHR, bien sûr, mais aussi la réintroduction des activités industrielles (« pour la production d’éco-matériaux à base de produits recyclés », propose Hugo Vandamme) dans le giron lillois. À Lille-Sud par exemple, où l’émergence d’Euratechnologies et de ses emplois hautement qualifiés ne soulève pas l’enthousiasme des chômeurs.

Contre la misère enfin, la gratuité des transports. Le « droit à la mobilité » en étendard, Michelle Demessine appelle l’élu référent, le Vert Éric Quiquet, à ouvrir une étude et à ne pas se contenter « d’une réponse dogmatique ». Pas évident que les communistes trouvent une oreille favorable. • J. L.

Les voeux des élus communistes

Nord Eclair du 25 janvier 2010

Gratuité des transports, un site industriel capable de créer des emplois sur la base du recyclage. Et qui est pour le stationnement payant au CHU ? Les communistes interrogent.

Rappelez-vous, a demandé Michelle Demessine, hier en conférence de presse : « à Toulon, Nicolas Sarkozy en véritable chevalier blanc avait annoncé la fin du capitalisme financier. On en est bien loin aujourd’hui ». Cela va sans le dire, les communistes prônent davantage l’action politique de Martine Aubry. Sauf quand la Première secrétaire du parti socialiste évoque le recul de l’âge de la retraite. « C’est elle qui a lancé le débat, cela nous inquiète ! », s’est exclamé Roger Marly, qui préside le groupe des élus communistes à Hellemmes. « Cela nous a mis en colère, a même tranché Michelle Demessine. Moi, ça m’a rappelé cette phrase de Jospin : « l’État ne peut pas tout », et ça a été dramatique pour la gauche. Les 60 ans de la retraite, c’est quand même ceux de 1981 ! ».

Sur le plan local, Hugo Vandamme a fait le voeu de retrouver à Lille un potentiel d’emplois industriels. « Un lieu où l’on pourrait faire du recyclage et de la production en même temps », évoque l’élu. Mais rien à voir avec les Verts, qui ont pour leur part, évoquer l’installation d’une usine de photovoltaïque, par exemple, à Lille Sud. « Les Verts n’habitent pas à Lille Sud, ils ne font pas leurs courses là-bas. Il faut un commerce généraliste pour les habitants » a taclé Hugo Vandamme, repris par Michelle Demessine. « C’est le retour de l’hyper en ville, c’est bon signe pour réduire l’utilisation de la voiture. Et puis, cela va brasser la population ».

Et le stationnement payant au CHU ?

Restait plus qu’à Sylviane Delacroix d’en remettre une couche sur la gratuité des transports en commun. « On fait le voeu en 2010 d’avoir une réponse pour une étude, au moins, sur la faisabilité de transports en commun gratuits à Lille ». Et Roger Marly d’interroger : « est-ce que Martine Aubry est pour le stationnement payant au CHU ? Et les Verts ? Et l’opposition ? On n’entend personne là-dessus alors que ce n’est pas la haute société qui va se faire soigner au CHU sauf quand il y a un pépin dans le privé ». JM

Commenter cet article

Recevoir l'infolettre :

PCF de Lille

74 rue d'Artois
59000 Lille
Tél : 03.20.60.32.02