[] []
Accueil   >   Elections   >   Cantonales 2011

L’Humanité

S’inscrire à l’infolettre :

Front de gauche : le Nord sur le front de l’emploi et de l’école

Publié le 21 avril 2011

Le 18 avril, les 80 candidats du Front de gauche aux cantonales formulaient des propositions afin de répondre aux attentes sociales.

Après les cantonales, la campagne continue. Le 18 avril, les 80 candidats du Front de gauche du Nord se réunissaient afin d’engager collectivement des initiatives dans le département.


Avec un score global à 14 %, des résultats en augmentation dans 31 cantons sur 40 et 14 conseillers généraux (contre 12 lors de la précédente mandature), le Front de gauche a annoncé une série de mobilisations susceptibles de «  redonner espoir  », selon les mots du secrétaire départemental du PCF Fabien Roussel, quand la montée du Front national constitue la toile de fond. «  La colère ne construit pas une politique, il faut que nous montrions qu’il est possible de faire autrement.  »

En présence du député communiste Alain Bocquet, du conseiller général, Charles Beauchamp et de Laurent Matejko, conseiller régional du Parti de gauche, les élus entendent tout d’abord amplifier le mouvement contre la suppression de postes dans l’éducation nationale et pour l’accès égal à l’enseignement. «  Dans un département largement sinistré, 800 suppressions de postes sont envisagées, ce qui représente 107 classes de primaires en moins  », note Fabien Roussel.

Deuxième front : celui de l’emploi. Les élus reprennent leur proposition d’une agence de notation sociale, pied de nez aux agences de notation. «  L’idée est d’alimenter cette agence en fonds publics et d’y faire participer la chambre de commerce, des élus et des représentants des salariés afin de donner des subventions ou des prêts à taux zéro aux entreprises sur des critères sociaux et environnementaux.  » Par ailleurs, le Front de gauche local entend populariser la proposition de loi du groupe sénatorial de taxation des revenus financiers à hauteur de 0,3 %. Il s’agit d’alimenter un fonds de 18 millions d’euros qui viendrait en aide aux collectivités dans leurs dépenses et investissements. Et de montrer qu’une autre utilisation de l’argent est envisageable.

Lina Sankari

Commenter cet article

Recevoir l'infolettre :

PCF de Lille

74 rue d'Artois
59000 Lille
Tél : 03.20.60.32.02