S’inscrire à l’infolettre :

Intervention de Michelle DEMESSINE sur le volet sportif du Contrat Urbain de Cohésion Social (CUCS)

Publié le 9 février 2012

Le Contrat Urbain de Cohésion Sociale (CUCS) a été lancé pour faire face à la crise des banlieues avec l’objectif de renforcer le lien entre développement urbain et développement social. Dans nos quartiers lillois, le CUCS soutient de nombreux projets de cohésion sociale, notamment à caractère sportif.


« Madame le Maire, Chers collègues,

A déjà été particulièrement souligné l’engagement de notre ville dans nos quartiers au travers du CUCS et, en l’occurrence, pour cette année 2012. Engagements particulièrement décisifs pour les habitants de nos quartiers élus pour bénéficier de cette politique de la ville, où les difficultés, on le sait, vont grandissantes, à un moment où le chômage n’a pas atteint depuis très longtemps des chiffres aussi graves. Nous allons bientôt franchir la barre, au niveau national, des 10 %. C’est dire ce que cela représente dans ces quartiers : trois fois plus et, pour les jeunes, quatre à cinq fois plus. A un moment aussi où le pouvoir d’achat des familles est attaqué de toute part : cherté de la vie, tarifs de toutes les sortes en hausse, augmentation de la TVA deux fois successivement. Tout cela pèse lourd pour des familles qui avaient déjà beaucoup de mal à boucler les fins de mois.

Et ce n’est donc pas le moment de fléchir mais bien de continuer tous ces projets d’actions de proximité avec les populations, de continuer d’être au côté des habitants de nos quartiers qui, avec leurs associations, ont décidé de relever la tête et de ne pas se laisser envahir par l’abattement ou la morosité. Ils ont décidé, au contraire, de déployer toutes leurs énergies et leurs talents pour démontrer qu’ils peuvent, dès lors qu’on leur fait confiance, prendre leur destin en main. La programmation 2012 est un investissement pour la part lilloise de plus de 1,4 million d’euros. Nous attendons plus de 800 000 euros de la part de l’Etat même si nous n’avons aucune assurance de son maintien. En revanche, ce que nous savons, malheureusement, c’est que le budget voté au niveau national ne cesse de baisser depuis ces cinq dernières années.

Je l’ai dit, ce n’est pas le moment de fléchir ! Pour notre part, nous sommes mobilisés pour ne pas encore accepter des coupes sombres qui menaceraient ces initiatives indispensables à la vie des quartiers lillois. 169 actions proposées, portées par 104 associations, une grande diversité de projets dans de nombreux domaines privilégiant l’accompagnement social, notamment dans le cadre du logement, ce qui est très important, et dans l’insertion sociale professionnelle, bon nombre d’initiatives à caractère éducatif comme le soutien au parcours scolaire, notamment dans le cadre du PEG 2. L’emploi et l’insertion sont aussi au cœur de notre dispositif et constituent un appui déterminant à toutes ces actions tout en favorisant, pour les salariés concernés, un parcours professionnel formateur.

Les associations sportives, par leur caractère éducatif et par le rôle social qu’elles jouent auprès des jeunes, des très jeunes mais aussi des adultes, sont aussi des partenaires importants de la vie du quartier. Vous le savez, les clubs sportifs sont souvent dans le quartier les associations qui rassemblent le plus grand nombre d’adhérents, de licenciés de tous âges et de tous horizons. C’est souvent celles qui offrent une activité permanente, quotidienne et qui sollicitent le plus de bénévoles, des éducateurs de qualité formés par les instances sportives. C’est pourquoi le sport est un partenaire important de la politique de la ville. Il initie aussi de nombreux projets qui, au-delà de activité sportive pure, développent des actions sociales et éducatives en direction des jeunes qui fréquentent leurs clubs et prolongent ainsi leur action éducative dans le domaine social et de l’insertion professionnelle.

Plusieurs projets vont dans ce sens mais, simplement, je voudrais en citer un plus précisément car il me semble important. C’est un projet qui est porté par la délégation des sports et la politique de la ville que nous venons d’initier et qui s’inscrit dans une volonté de soutien à la professionnalisation des éducateurs sportifs qui évoluent dans les clubs de quartier au titre des emplois aidés. 7 clubs de quartiers en bénéficient au travers de 13 emplois d’éducateurs sportifs suivis et formés par le groupement d’employeurs « Profession Sport 59 » (GEIPSAL 59). C’est un projet qui permet de renforcer l’encadrement des équipes mais aussi un projet d’insertion/qualification qui profite aux jeunes issus de ces quartiers qui suivront ainsi une formation dont le débouché est le diplôme d’éducateur sportif qui, pour eux, représente un véritable tremplin pour leur parcours professionnel.

Voilà en quelques mots ce que nous pouvons construire durablement avec la politique de la ville et qui permet de développer, malgré les vents contraires, le « vivre ensemble » cher à notre projet commun pour notre ville.

Merci de votre attention. »

Commenter cet article

Recevoir l'infolettre :

PCF de Lille

74 rue d'Artois
59000 Lille
Tél : 03.20.60.32.02