Conseil municipal du 23 juin 2008

S’inscrire à l’infolettre :

Intervention de Roger Maly sur les tarifs des cantines scolaires

Publié le 9 juillet 2008

Monsieur le Maire, chers collègues, cher Daniel, collègue élu au Luxembourg que le groupe communiste salue chaleureusement, Mesdames, Messieurs,

Sur cette délibération, il n’est un secret pour personne qu’en France aujourd’hui, un an après l’élection aux plus hautes fonctions de l’Etat de celui qui devait être le « président de tous les Français », le pouvoir d’achat est en berne. Le bilan est catastrophique pour les salariés, y compris les cadres, et plus que positif pour les actionnaires :

  • Allocations familiales (perte de 600€ par an pour les familles les plus démunies),
  • Services Publics transformés en entreprises privées et usagers devenant clients avec l’obligation d’être rentables,
  • Abandon du remboursement des lunettes, franchises médicales sur certains actes ou sur les boites de médicaments,
  • Fermeture d’hôpitaux et transfert des activités les plus rentables au secteur marchand, etc. Dans la France de Nicolas SARKOZY il vaut vraiment mieux « être riche et bien portant que pauvre et malade » comme le disait avec humour et tendresse Fernand Reynaud.

Nos concitoyens n’en peuvent plus. Les produits de consommation courante et de base ont vu leurs prix exploser. Quant au carburant, n’en parlons pas. Ce que nous savons, c’est que TOTAL fait des profits colossaux (12 milliards de bénéfices pour 2007) et redistribue de véritables fortunes en dividendes à ses actionnaires (lorsque le baril de brut augmente d’un dollar sur les marchés, c’est 150 millions de bénéfices engrangés par Total !). Les inégalités n’ont jamais été aussi fortes.

En mars dernier, en faisant le choix d’élire une forte majorité de gauche, nos concitoyens nous ont mandatés pour contrer ces orientations capitalistes qui s’en prennent systématiquement aux mêmes. Malheureusement, même avec la meilleure volonté du monde, à notre niveau, nous n’avons pas le pouvoir de changer les décisions du gouvernement de droite le plus dur que nous ayons vu en France depuis 1940. Mais nous pouvons prendre des mesures justes et concrètes pour nos concitoyens en attendant qu’enfin les lendemains chantent… Et c’est ce que ce que nous allons faire en tenant une des promesses de notre campagne dès la rentrée et surtout en allégeant le budget « cantine » de nos concitoyens. Diviser par deux le tarif de la restauration scolaire sur Lille ne permettra pas à nos concitoyens de voir venir la fin du mois avec le sourire mais, nous l’espérons, cela leur permettra d’envoyer leurs enfants à la cantine faire un bon repas, équilibré et sain, sans les condamner à renoncer à d’autres besoins tout aussi vitaux.

En faisant évoluer le système de tarification, nous ne réglerons pas le problème du pouvoir d’achat des Lilloises et des Lillois mais nous agirons et nous tiendrons une des promesses que nous leur avons faites.

Les élus communistes se sont engagés à être tout au long de ce mandat au service de leurs concitoyens : en attendant le jour où la taxation des profits boursiers permettra de financer une véritable justice sociale et une totale équité, nous soutiendrons les mesures proposées par Madame le Maire à chaque fois qu’elles nous paraîtront aller dans ce sens de justice et d’équité.

Voilà pourquoi les élus communistes et républicains lillois voteront cette délibération.

Commenter cet article

Recevoir l'infolettre :

PCF de Lille

74 rue d'Artois
59000 Lille
Tél : 03.20.60.32.02