Conseil municipal du 27 mai 2013

S’inscrire à l’infolettre :

Intervention de Hugo VANDAMME sur le système RFID dans les médiathèques

Publié le 28 mai 2013

Le Groupe Communiste – Front de Gauche est favorable à l’obtention par la Ville du Label BNR, « Bibliothèque Numérique de Référence », afin d’offrir aux Lillois et aux Lilloises tous les potentiels d’accès à la connaissance qu’ouvrent les technologies numériques. De la même manière, vous le savez, nous sommes très attachés au développement des modes d’accès à la connaissance, à la lecture, à la culture et à l’évasion pour tous.

Toutefois, vous n’êtes pas sans savoir que la technologie RFID est controversée. En effet, la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL) souligne régulièrement les dangers de cette technologie RFID en mettant en garde les décideurs politiques à ce sujet qui fait débat au-delà de notre Conseil municipal.

Constatant qu’il existe d’autres technologies et modes de lecture garantissant davantage la protection de la vie privée des usagers, comme les codes barres ou encore les puces, nous ne sommes pas favorables, vous l’avez compris, à la généralisation des technologies sans contact.

En effet, chacun sait que la démocratisation des outils technologiques permet déjà d’accéder aux informations personnelles des particuliers lorsque les protections nécessaires ne sont pas prises. De plus, on sait qu’avec le sans contact, une simple proximité physique peut habiliter un profane bien équipé à accéder aux informations confidentielles des détenteurs de carte.

Vous le savez, déjà en 2010, le Groupe Communiste a voté contre l’adhésion de la Ville au cluster « Eura - RFID CITC » estimant que le rôle de notre collectivité n’est pas de soutenir la promotion d’une telle technologie.

Aussi, nous nous interrogeons : avons-nous envisagé d’autres solutions ou, simplement, cédons-nous à la mode du sans contact ? D’autres technologies n’autorisent-elles pas des bénéfices équivalents, avec des risques moindres et peut-être même des coûts moins importants ?

Enfin, la délibération fait référence à la réorganisation des services et à l’autonomie des prêts et des lecteurs. Nous exprimons ici notre vigilance sur les possibles conséquences à l’avenir de l’extension de ces moyens numériques. Nous serions très inquiets de contribuer, à Lille, à la déshumanisation des services publics.

La mise en place dans nos médiathèques du système RFID ne risquerait-elle pas, pour un montant de plus d’un million d’euros, de mettre à mal les dimensions humaines et sociales auxquelles nous tenons tous ?

Personne ne pourra nous reprocher d’être des élus anti-technologie, nous avons par exemple été le seul groupe politique à avoir rédigé une contribution au projet de Lille Ville Numérique en 2009. En revanche, les risques que les technologies RFID font prendre aux citoyens, en terme de liberté individuel et collective, invitent le groupe Communiste - Front de Gauche à voter contre cette délibération.

Commenter cet article

Recevoir l'infolettre :

PCF de Lille

74 rue d'Artois
59000 Lille
Tél : 03.20.60.32.02