Dans la presse

S’inscrire à l’infolettre :

Les voeux de résistance et d’espoir des élus communistes de la région

Publié le 30 janvier 2012

lundi 30.01.2012- La Voix du Nord) C’est une première. Et elle a eu lieu vendredi à Lille, la capitale régionale. ...

Pour la première fois, donc, les élus du Nord (800) et du Pas-de-Calais (600) du Parti communiste y ont conjointement présenté leurs voeux. Au pupitre, Alain Bruneel, président pour le Nord, et Cathy Apourceau-Poly, sa collègue du Pas-de-Calais, ont passé à la moulinette le sombre tableau de la politique de Nicolas Sarkozy, « ce VRP du capitalisme ».


Une plainte contre l’État

Emploi, pouvoir d’achat, éducation, santé. « Nous sommes engagés au côté des citoyens en lutte, martèle Alain Bruneel, également maire à Lewarde. On peut dire que nous nous trouvons devant une précarité dont l’ampleur n’a jamais été atteinte. Les gens sont étranglés, les communes et les collectivités aussi. » Stigmatisant les cadeaux faits aux banques, l’élu réclame que soit appliqué le taux de 0,75 % quand les collectivités empruntent pour vivre. « C’est le taux que pratique la Banque centrale européenne quand elle accorde cinq cents milliards d’euros aux établissements financiers. » Tous les voyants sont au rouge. En particulier dans l’éducation, le secteur de Cathy Apourceau-Poly au conseil régional. « L’an dernier, le rectorat a supprimé 835 postes d’enseignants ; cette année, il en annonce 1 020. Ce n’est plus possible. Quand on touche à l’école, on touche à la République. » Du coup, les élus du PC envisagent de déposer plainte contre l’État pour rupture de la continuité du service public. « Nos avocats y travaillent. » Pour le reste, l’espoir se nomme Jean-Luc Mélenchon. « Les lignes sont en train de bouger », prévient Alain Bruneel. •

FK. L.

Commenter cet article

Recevoir l'infolettre :

PCF de Lille

74 rue d'Artois
59000 Lille
Tél : 03.20.60.32.02