Inscription sur les listes électorales : plus que quelques jours !

S’inscrire à l’infolettre :

Pour qu’ils dégagent en 2012...il faut s’inscrire en 2011

Publié le 27 décembre 2011

MOBILISONS TOUT NOTRE ENTOURAGE POUR L’INSCRIPTION SUR LES LISTES ÉLECTORALES

Spéculateurs, agences de notation, Sarkozy...

Pour qu’ils dégagent en 2012...il faut s’inscrire en 2011 !

Ils comptent sur notre abstention et savent que leur électorat, lui, ira voter Êtes-vous bien inscrit-e sur les listes électorales ?

Vous, vos enfants, vos parents, vos amis, vos voisins, vos collègues ?

• Seuls les Français inscrits sur les listes électorales avant le 31 décembre 2011 pourront voter en 2012

• Si vous avez déménagé et que vous êtes encore inscrit à votre ancienne adresse, vous pouvez demander votre réinscription pour voter près de chez vous, avant le 31 décembre 2011.

S’inscrire ou se réinscrire sur les listes électorales, c’est très simple !

> Se rendre à la mairie de son domicile (mairie centrale de Lille par exemple) > Prendre avec soi

• sa carte d’identité (ou passeport)

• un justificatif de domicile de moins de 3 mois : quittance de loyer, facture d’électricité, de gaz, de téléphone fixe…

> Sur place remplir une demande d’inscription


Les derniers scrutins électoraux ont montré que l’abstention des scrutins de ces dernières années, hors mis lors du référendum sur le Traité de Constitution Européenne de 2005, est socialement déterminée. Ce sont les électeurs et électrices des quartiers populaires, ou plus précisément des milieux populaires qui s’abstiennent le plus massivement de façon croissante. Les ouvriers et employés représentent cependant toujours plus de la moitié de la population active.

Ces électrices et électeurs ne reviendront aux urnes que s’ils ont le sentiment que leur vote changera réellement leur situation. Entre l’austérité prônée par Sarkozy, et le « donner du sens à l’austérité » promis par le candidat socialiste, on doute qu’ils y trouvent de bons arguments.

Ils disent « les banques d’abord »… Les dirigeants actuels de l’Union européenne pensent qu’il faut avant toute chose « rassurer les marchés », satisfaire les banques et les agences de notation. Le résultat ? Les plans d’austérité se multiplient car à chaque fois que l’activité est étranglée, le déficit augmente et la finance impose un nouveau tour de vis.

« le peuple d’abord »

Le Front de Gauche pense, lui, que pour sortir de la crise, il faut d’abord protéger les peuples. L’intérêt général doit s’imposer aux banques. La spéculation doit être brisée et la finance remise à sa place. Notre programme « l’Humain d’abord » permet de régler cette crise en partageant les richesses, en rétablissant le pouvoir des États face aux banques, en désobéissant aux dispositions destructrices des traités européens, en engageant une planification écologique, grâce à une Sixième République rédigée par une Assemblée Constituante.

A nous de décider

Les élections de 2012 nous donnent la chance d’en décider. C’est un choix difficile. Mais cela vaut la peine d’y réfléchir sérieusement car il engagera notre avenir pour de longues années. Les Grecs ont été interdits de référendum. En France, ne nous laissons pas voler notre droit à décider. Résistons aux sondages et aux manipulations médiatiques ! Ne nous laissons pas le droit de décider par le climat de peur et le bourrage de crâne ambiant. Votons librement et massivement. AVEC LE FRONT DE GAUCHE, VOUS POUVEZ FAIRE LE CHOIX D’UNE AUTRE POLITIQUE, QUI METTE ENFIN L’HUMAIN D’ABORD

Commenter cet article

Recevoir l'infolettre :

PCF de Lille

74 rue d'Artois
59000 Lille
Tél : 03.20.60.32.02