Dans la presse

S’inscrire à l’infolettre :

« L’humain au coeur de la politique » pour Ugo Bernalicis et Françoise Carlier, du Front de gauche

Publié le 3 février 2012

(vendredi 03.02.2012, - La Voix du Nord) Ugo Bernalicis, le candidat du Front de gauche aux prochaines élections législatives dans la deuxième circonscription du Nord (1), s’est déclaré officiellement hier matin, au côté de sa suppléante, Françoise Carlier.


La présentation s’est faite à Villeneuve-d’Ascq au café de l’Espérance (sic), sur la place de la République où le marché battait son plein, au coeur d’Annappes. La ville nouvelle de Villeneuve-d’Ascq constitue le maillon fort de la circonscription, comme l’illustre le choix de la suppléante. Françoise Carlier, communiste, a accompli toute sa carrière de prof de lettres dans des collèges villeneuvois et était adjointe à la culture de Jean-Michel Stievenard entre 2002 et 2008.

L’investiture du candidat de 22 ans, ex-socialiste passé au Parti de gauche lors de la création de ce mouvement par Jean-Luc Mélenchon, n’a pas posé de problème, assurent ses compagnons de route, venus l’épauler hier matin. L’expérience politique précoce de cet étudiant de Sciences Po a sans doute joué.

Militant du Collectif antilibéral formé pour s’opposer à l’adoption de la Constitution européenne en 2005, candidat aux régionales de 2010 sur la liste d’Alain Bocquet (PC) puis aux dernières cantonales, en 2011, Ugo Bernalicis se sent plus que jamais en phase avec le programme proposé par Jean-Luc Mélenchon pour l’élection présidentielle : « Nous ne dissocions pas les deux scrutins car les futurs députés seront chargés d’élaborer les lois mettant en pratique nos propositions, où il s’agit avant tout de remettre l’humain au coeur de la politique. » Débats et rencontres

Selon lui, tout ce qu’il faut changer dépasse largement le cadre de la circonscription : « Partage des richesses, pouvoir d’achat, refondation républicaine des institutions, écologie planifiée, réindustrialisation, paix dans le monde... » Le Front de gauche, ont expliqué le candidat et sa suppléante, a bien sûr eu l’occasion de décliner localement ces priorités, notamment à propos de l’exclusion des Roms et de leurs conditions de vie à Villeneuve-d’Ascq. Les candidats vont d’ailleurs proposer prochainement à leurs adversaires de droite, ou leurs « concurrents » de gauche, des débats « pour discuter concrètement de ce qu’il faut faire, clarifier les positions des uns et des autres ».

Leur campagne comprendra aussi des « rencontres citoyennes (2), sans vedettes mais avec les électeurs pour connaître leurs points de vue, leurs attentes » ainsi que des « écoutes collectives », notamment à l’occasion de la visite de Jean-Luc Mélenchon, le 29 mars, au Zénith de Lille.

Un de leurs axes de travail sera aussi de dénoncer les « impostures du Front national », qui risquent, selon eux, de tromper une partie de leur électorat. •

JEAN-MARIE GUICHARD

(1) La deuxième circonscription regroupe Fives, Hellemmes, Villeneuve-d’Ascq, Lezennes, Ronchin et Mons.

(2) La première aura lieu le 8 février, à 19 h, à l’école Guy-Mollet de Ronchin.

Commenter cet article

Recevoir l'infolettre :

PCF de Lille

74 rue d'Artois
59000 Lille
Tél : 03.20.60.32.02