Accueil   >   Elections et élus   >   Elections   >   Régionales 2010

l’Humain d’abord

S’inscrire à l’infolettre :

Une gauche combative, sociale, écologiste et citoyenne pour le Nord Pas-de-Calais

Publié le 19 janvier 2010

Le député Alain Bocquet, qui conduira la liste « l’Humain d’abord » aux élections de mars, a présenté, samedi 16 janvier, ses colistiers, qui rassemblent des profils politiques et syndicaux divers à gauche. Communistes, socialistes, écologistes, altermondialistes, ils partagent un engagement reconnu dans l’action quotidienne pour la défense et la création d’emplois, pour plus d’équité sociale, de liberté et de dignité. Tous, ils refusent le mépris, la loi de la domination de l’argent et le monde tel qu’il est.


Documents liés :
Fichier pdf
Liste des candidats

retrouvez ici la présentation de toute la liste

Fichier pdf - 384 ko
Commenter cet article

D’Arc International, de Pimkie, de Sollac Dunkerque, de La Redoute, ouvriers, électriciens, cheminots, facteurs, hospitaliers, enseignants, travailleurs sociaux, ils sont représentatifs du monde du travail qui lutte pour l’emploi, pour la défense de leurs industries et de leur activité.

Militants contre le racisme, pour les droits des femmes, pour la paix et l’amitié entre les peuples, militants humanitaires ou pour la défense des victimes de l’amiante, ils se battent pour que, chez nous comme ailleurs, l’humanité un jour triomphe.

dans la presse- Régionales : le premier combat politique de la Madeleinoise Valérie Pringuez, déléguée CGT

Voir aussi ci dessous L’Huma du 18 janvier 2010

« Il s’agit pour nous de voir large, de prendre en compte la diversité des âges, des engagements, des métiers, des savoirs qui créent dans le travail de tous les jours, la richesse de notre région. » Cet engagement d’une liste « grand-angle à gauche » pour le Nord-Pas-de-Calais, comme dit Alain Bocquet, le député communiste l’avait pris dès le 28 novembre 2009, à Douai, lors d’un meeting déclinant l’ambition des communistes pour les élections régionales. Le pari a été tenu. D’abord par la diversité politique des candidats. Pas moins de cinq formations sont officiellement représentées sur la liste « l’Humain d’abord  ! Une gauche combative, sociale, écologiste et citoyenne – Ensemble avec Alain Bocquet pour ma région », présentée, samedi, à la presse locale et nationale. Aux trois partis fondateurs du Front de gauche (PCF, Parti de gauche, Gauche unitaire) se sont joints les Alternatifs et la Gauche alternative.

Une liste représentative du monde du travail

Mais les sensibilités rassemblées autour d’Alain Bocquet vont bien au-delà de ces étiquettes. On trouve ainsi un vice-président sortant de la région issu des Verts, Michel Autes, qui a décidé de rejoindre cette liste sans renier ses convictions, car « on ne peut pas résoudre la question de l’écologie si on ne résout pas en même temps celle des inégalités », mais aussi des militants anticapitalistes, comme Karel Yon, responsable national du NPA, une ancienne élue LCR, Nicole Taquet-Leroy, et des élus de toutes sensibilités de gauche, comme André Lenquette, maire (divers gauche) de Beuvrages, ou Francis Berkmans, ancien maire d’Escautpont et « socialiste de cœur », vice-président de l’agglomération de la Porte du Hainaut…

Diversité d’engagement dans le mouvement social aussi, avec Valérie Pringuez en chef de file. Cette syndicaliste connue pour son animation de la lutte des salariées de Pimkie, propriété du groupe Mulliez, a accepté d’être deuxième sur « une liste unitaire contre un gouvernement qui laisse les patrons licencier même s’ils font des bénéfices ». Elle côtoie ainsi des candidats syndicalistes d’Arc International, de Sollac Dunkerque, de la Redoute, du papetier Arjowiggins, du BTP Duquesne ou de MCA Maubeuge, ainsi que des militants pacifistes, des droits de l’homme, de soutien aux sans-papiers… Une liste forte, enfin, de la variété des professions de ses membres « représentatifs du monde du travail qui lutte pour l’emploi », déclare Alain Bocquet  : ouvriers, médecins, cadres, enseignants, privés d’emploi, agents des services publics, artistes à l’instar de Franck Vandecasteele, du groupe Marcel et son orchestre, vingt-cinquième dans le Nord. « Nous sommes candidats à la direction de cette région », a annoncé sans détour Marc Dolez, député du Parti de gauche, troisième sur la liste du Nord, voyant dans la « diversité » et « l’unité » des courants et des personnalités rassemblées « une offre politique nouvelle susceptible de changer la donne au plan régional et national ».

Sébastien Crépel

Alain Bocquet a annoncé la couleur, samedi. « L’ambition collective de cette liste est de regarder haut et loin, pour faire entrer le Nord–Pas-de-Calais dans le top 5 des régions françaises. » Comme le rappelle le clip de campagne, le Nord–Pas-de-Calais pointe aujourd’hui au dernier rang des régions françaises pour l’emploi et l’espérance de vie, et à l’avant-dernier pour la recherche. Et pourtant, la région a des atouts : façade maritime, transports de pointe (TGV, tunnel transmanche), jeunesse (25 % de moins de vingt ans), sur laquelle la liste 
« l’Humain d’abord » veut « parier » pour intégrer le peloton de tête des régions.

Liste des candidats

Commenter cet article

Recevoir l'infolettre :

PCF de Lille

74 rue d'Artois
59000 Lille
Tél : 03.20.60.32.02