S’inscrire à l’infolettre :

Le capitalisme est responsable de la crise... A lui de régler la note !

Publié le 20 mai 2009

Chaque jour, le patronat sacrifie l’emploi sur l’autel des gros dividendes versés aux actionnaires, avec la bénédiction du Président de la République. Le gouvernement supprime encore 30 000 emplois cette année dans la fonction publique, dont 12 000 dans l’Éducation nationale, ce qui en fait le premier licencieur de France. Avec la crise du capitalisme, les difficultés des familles s’accroissent alors que les riches connaissent l’opulence. Face à la colère qui monte et aux exigences d’une vie meilleure et plus sûre, le gouvernement et la droite restent sourds et ne veulent rien changer à leur politique.

Alors que faire ?


Il faut s’unir et agir, être encore plus forts et plus nombreux. Dans ce contexte, les élections européennes du 7 juin sont une étape dans la résistance et la riposte à la politique de Sarkozy, pour construire une Europe socialiste, démocratique et pacifiste.

L’enjeu est clair

★ Soit rien ne change avec la poursuite des politiques libérales européennes actuelles et c’est l’enfoncement dans la crise du capitalisme.

★ Soit nous nous rassemblons sur des grandes orientations résolument à gauche pour transformer l’Europe

En 2005, à Lille comme partout en France, nous avons dit

★ NON à l’Europe de la concurrence « libre et non faussée »

★ NON à l’Europe des profiteurs, de la dictature de la Banque centrale européenne

★ NON à l’Europe de l’alignement sur l’OTAN

En 2009, nous voulons construire

★ Une Europe débarrassée des dogmes libéraux et des réflexes capitalistes

★ Une Europe de la Paix, sociale, écologique et démocratique

★ Une Europe de l’égalité, notamment entre les hommes et les femmes, qui cesse les discriminations envers les migrants

C’est l’objectif de la liste du Front de Gauche conduite par Jacky Hénin :

Celui ci a été initié par le Parti Communiste Français, le Parti de Gauche, la Gauche Unitaire issue en partie du NPA et de nombreuses personnalités et acteurs du mouvement social. Par delà nos différences, nous savons que la crise du capitalisme que nous traversons est porteuse de tragédies si nous n’apportons pas d’alternatives face à l’urgence. Nous nous adressons à toutes celles et tous ceux qui veulent une autre Europe, en rupture avec les traités de Lisbonne et de Maastricht.

Le 7 juin, les banquiers voteront. Et vous ?

Commenter cet article

Recevoir l'infolettre :

PCF de Lille

74 rue d'Artois
59000 Lille
Tél : 03.20.60.32.02