S’inscrire à l’infolettre :

Europe : hier soir à Lille, l’appel à la mobilisation du Front de gauche

Publié le 3 octobre 2012

(Nord Eclair du 3 octobre 2012) Le Front de gauche, unanimement opposé au nouveau traité budgétaire européen, a poursuivi sa campagne pour réclamer un référendum pour sa ratification à l’occasion d’un meeting hier soir à Lille, où il a fait salle comble.


Il a fallu rajouter des chaises dans la salle du Gymnase à Lille. Avec environ 150 personnes, le meeting du Front de gauche a fait salle comble hier soir. Militants ou simples curieux, ils sont venus discuter de leur opposition au nouveau traité budgétaire européen et réclamer un référendum pour sa ratification. La campagne du Front de gauche contre le traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance (TSCG) s’est déclinée localement après la manifestation à Paris du 30 septembre, à laquelle bon nombre de participants au meeting étaient aussi présents.

À la tribune, Francis Wurtz, ancien président du groupe de la Gauche unitaire européenne (GUE) du Parlement européen, donne le ton : « C’est une violation de nos droits démocratiques fondamentaux qui est en jeu », a-t-il affirmé en insistant sur la limitation du pouvoir des Parlements nationaux et sur « l’austérité imposée » par ce nouveau traité. Ont également défilé à la tribune des représentants des divers courants du Front de gauche, Joseph Demeulemeester, responsable du PCF à Lille, et Laurent Matejko, conseiller régional du Nord - Pas-de-Calais. « Il existe une gauche résistante », a assuré ce dernier. Le Front de gauche espère une « mobilisation populaire » suffisamment forte pour faire reculer le gouvernement sur le traité.

Commenter cet article

Recevoir l'infolettre :

PCF de Lille

74 rue d'Artois
59000 Lille
Tél : 03.20.60.32.02