S’inscrire à l’infolettre :

Salah Hamouri est libre !

Publié le 19 décembre 2011

C’est une excellente nouvelle qui nous est parvenue ce week end, avec l’annonce de la libération de Salah Hamouri, notre jeune compatriote franco palestinien emprisonné injustement depuis 7 ans en Israël.

La campagne pour sa libération a largement mobilisé les communistes au cours de ces dernières années, et nous accueillons cette nouvelle avec beaucoup de joie. Tous les jours, le décompte de ses jours passés en captivité était publié dans l’Humanité.

Merci à tous ceux qui, malgré la chape de plomb médiatique, se sont mobilisés au cours de ces dernières années, particulièrement la jeunesse communiste. La lutte pour le droit du peuple palestinien à un état continue. Elle est urgente et nécessaire.

Ci dessous les réactions de Pierre Laurent pour la PCF, de la jeunesse communiste et de France Palestine Solidarité.


Salah Hamouri enfin libre : « une formidable nouvelle » (Pierre Laurent)

Parmi plus de 500 autres détenus, le jeune franco-palestinien Salah Hamouri, privé de liberté par les autorités israéliennes depuis près de 7 ans, vient d’être libéré ce soir. Voilà une formidable nouvelle. Je tiens à saluer le courage et la détermination de Salah, mais également de ses parents, ami-e-s et proches qui, depuis près de 7 ans n’ont cessé d’agir pour sa libération. Je veux enfin féliciter l’action permanente des organisations et associations qui se sont mobilisées pour cette cause juste.

Depuis le 13 mars 2005, Salah Hamouri était incarcéré en Israël par un tribunal militaire d’occupation, illégal au regard de l’ONU. Pourtant, jamais les preuves de sa culpabilité n’ont été apportées.

Je me réjouis que des dispositions politiques et diplomatiques aient enfin été prises auprès des autorités israéliennes pour que Salah retrouve la liberté. Nous espérons toutefois que cette libération a été accordée sans conditions permettant au jeune franco-palestinien de reprendre ses études et de vivre où il le souhaite.

Cependant, 6 000 prisonniers palestiniens sont encore détenus en Israël. Pour eux, le combat pour la liberté doit continuer. Après l’entrée de la Palestine à l’UNESCO, la France et ses partenaires européens doivent reconnaître immédiatement l’État palestinien et s’engager avec détermination pour obtenir d’Israël la garantie d’une application des résolutions des Nations unies afin d’aboutir à un règlement politique pour une paix juste et durable.

Réaction de la jeunesse communiste

C’est avec une grande émotion que nous venons d’apprendre que Salah Hamouri fait partie de la seconde vague des prisonniers politiques palestiniens qui seront libérés dimanche ou lundi prochain. Nos premières pensées vont bien évidemment à Salah, à ses parents Denise et Hassan, à son petit frère et à sa petite sœur, qui après presque 7 ans de séparation vont enfin pouvoir se retrouver. Il retrouve enfin la liberté après avoir été condamné par un tribunal militaire illégal au regard de l’ONU sans qu’aucune preuve n’ait été apportée quant à sa culpabilité sur les deux chefs d’inculpation dont il était accusé. Nous lui souhaitons tous nos vœux de bonheur pour la suite et de réussite dans tous les projets qu’il a nourrit pendant son emprisonnement. Pour Pierric Annoot, secrétaire général du MJCF « C’est une formidable nouvelle pour Salah, sa famille, ses proches et tous ceux qui ont lutté pour sa libération. Néanmoins n’oublions pas que l’injustice s’est ajoutée à l’arbitraire d’une condamnation, car Salah aura purgé 15 jours de prisons supplémentaires. Restons vigilants et mobilisés jusqu’à sa libération effective. La libération de Salah constitue un formidable point d’appui pour continuer la lutte pour la libération de tous les prisonniers politiques et pour la Palestine ! » La mobilisation populaire paie toujours ! C’est une formidable victoire pour tous ceux qui ont lutté pour sa libération et en premier lieu son comité de soutien présidé par Jean Claude Lefort qui regroupait de nombreuses personnalités politiques, syndicales et associatives de tous horizons. Les jeunes communistes ont aussi apporté largement leur pierre à cette mobilisation en contribuant à faire connaitre le sort de Salah par des débats, des concerts de soutien ; en faisant signer plus de 40.000 pétitions exigeant sa libération ; en interpellant des ministres et des députés publiquement mais aussi par des courriers officiels à de maintes reprises ; en demandant à de nombreuses villes qu’il soit fait citoyen d’honneur aidés par des élus communistes de leurs villes ; en organisant des dizaines de rassemblements larges et unitaires partout en France ; en recouvrant tous les murs des villes, des facs et des lycées de son portrait....

La lutte continue pour la liberté, le respect du droit et la paix en Palestine !

Nous continuerons le combat pour exiger la libération de Marwan Barghouti, député du Fatah emprisonné depuis 2002, mais aussi de celle de tous les prisonniers politiques. Pas de paix possible sans la libération de tous les prisonniers politiques. Elle est d’autant plus nécessaire que depuis octobre et la libération des 450 premiers prisonniers politiques, l’état d’Israël a arrêté de nouveaux 200 palestiniens. Cette politique arbitraire, injuste et contraire à tous les droits internationaux menée par le gouvernement israélien le plus à droite depuis 1948 est une impasse dans le processus de paix. Enfin, nous appelons la France et les pays de l’Union Européenne à prendre leurs responsabilités dans la résolution de ce conflit, ce qui passe par un vote positif au conseil de sécurité et à l’Assemblée Générale de l’ONU pour que la Palestine soit reconnue comme un état plein et entier.

Enfin, il faut que la France et les pays de l’Union Européenne parlent d’une voix forte et déterminée pour faire respecter le droit des Palestiniens et qu’Israël respecte enfin les résolutions de l’ONU concernant le mur, les colonies, le droit au retour des réfugiés, la question de Jérusalem et celle des prisonniers politiques. Liberté pour tous les Palestiniens ! Liberté pour la Palestine ! Nous appelons à un rassemblement dimanche à 15h00 au Trocadéro (esplanade des droits de l’Homme, en face de la Tour Eiffel) pour fêter la libération de Salah Hamouri.

Salah Hamouri enfin libre

Salah Hamouri est libéré le dimanche 18 décembre à 21 h à Jérusalem. Les autorités israéliennes prétendaient ne le faire que le 12 mars 2012. L’arbitraire, comme le mépris des droits fondamentaux qui permet à un pays, en toute impunité d’emprisonner, hommes, femmes, enfants subit un revers. L’élan mobilisateur pour sa libération a conduit à ce qu’il puisse enfin rejoindre les siens à Jérusalem. C’est une joie immense pour tous les soutiens du peuple palestinien et plus généralement pour ceux qui sont attachés aux Droits de l’Homme et du Citoyen, en France et dans le Monde.

Dans la mobilisation le peuple du Nord-Pas de Calais est tout particulièrement présent. Le comité régional pour sa libération, constitué en 2008, co présidé par Jean-Claude Dulieu du MRAP et Gérard Minet de la LDH, s’est constamment enrichi de nouvelles personnalités comme de citoyens attachés à la défense des Droits. Si notamment le peuple de Lille, de Seclin, de la côte, et récemment de Lens et Sin le Noble, au cœur du Bassin Minier, signe les actions les plus marquantes, trois villes symbolisent cette mobilisation et le rassemblement pluraliste pour la liberté de Salah : Arras, Douai et Grenay. Arras parce que son festival du livre d’expression populaire et de critique sociale, le 1er mai, fait de Salah Hamouri son invité d’honneur. Douai parce que son maire, Jacques Vernier, accueille Denise, sa mère, à l’Hôtel de Ville et écrit une lettre remarquable à Sarkozy pour la libération de Salah, et que son député rencontre Salah dans sa prison. Grenay, cité minière, fait de Salah Hamouri son citoyen d’honneur. L’on saluera les élus particulièrement actifs : Marie Christine Blandin, Michelle Demessine, Jean-Jacques Candelier et Marc Dolez.

Il appartiendra à Salah, à sa famille, sa mère en parle aujourd’hui, de participer à une campagne de remerciements et de mobilisation de soutien au peuple palestinien, que de nombreux militants appellent de leurs vœux dans la région. L’heure est d’abord au retour parmi les siens et au bonheur des retrouvailles.

Elle est aussi de poursuivre immédiatement la mobilisation de soutien au peuple palestinien. La libération d’une nouvelle vague de prisonniers, ne saurait faire oublier que les arrestations se poursuivent, que les destructions de maisons se multiplient, comme les colonies, et que le blocus de Gaza se perpétue. Le colonialisme israélien est largement déconsidéré dans le monde, et en France, où la levée du drapeau palestinien à l’UNESCO a symbolisé l’aspiration à l’application des droits nationaux du peuple palestinien, il n’en continue pas moins son entreprise. Le rassemblement du 27 décembre à Lille Place Rihour : « Gaza, on n’oublie pas » est là pour prouver que le peuple du Nord est aux côtés du peuple palestinien.

AFPS Nord-Pas de Calais Lille le 18 décembre 2011

Commenter cet article

Recevoir l'infolettre :

PCF de Lille

74 rue d'Artois
59000 Lille
Tél : 03.20.60.32.02