Solidarité Palestine

S’inscrire à l’infolettre :

« Monsieur le Président, nous vous rappelons Salah Hamouri… »

Publié le 16 mars 2009

Les sénatrices Michelle Demessine et Monique Cerisier Ben Guiga interpellent le Président de la République à propos de Salah Hamouri, emprisonné illégalement en Israël depuis 4 ans le 13 mars, et lui rappellent ses engagements à défendre tous les Français où qu’ils soient.

Dans le même temps, le journal l’Humanité s’engage, au quatrième anniversaire de la détention de Salah Hamouri : il sera dans ses pages jusqu’à sa libération.


M. Nicolas Sarkozy

Président de la République Française

Palais de l’Elysée

55, rue du Faubourg Saint-Honoré,

75008 Paris

Paris, le 14 mars 2009

Monsieur le Président,

Le 13 mars 2009, alors que vous vous engagez à porter secours à tous nos compatriotes incarcérés à l’étranger « quoi qu’ils aient fait », nous vous rappelons Salah Hamouri, 24 ans, emprisonné par les forces d’occupation israélienne le 13 mars 2005.

Vous avez toujours refusé de nous entendre. Vous avez refusé de recevoir Denise Hamouri, la mère de Salah. Le « deux poids, deux mesures » que les Palestiniens reprochent aux Occidentaux ne devrait pas aussi être le fait de la France. Salah Hamouri, citoyen français, fils d’un Palestinien de Jérusalem et d’une mère native de Bourg en Bresse mérite d’autant plus la sollicitude de la France qu’il est innocent.

Or, il est victime d’une double injustice, celle de la « justice » militaire israélienne, de ce tribunal illégal au regard du droit international installé à Ofer en Cisjordanie. Au terme de 3 ans d’incarcération, sans qu’aucune charge n’ait pu être établie contre lui, Salah Hamouri a été jugé, contraint de plaider coupable, sous la menace d’une condamnation à 14 ans de prison. C’était du chantage, non de la justice.

La seconde injustice que subit Salah Hamouri est celle du gouvernement français : M. Kouchner intervient d’abord, non pour obtenir la libération d’un Français innocent mais pour qu’il soit « jugé » par un « tribunal » militaire, avec le résultat qu’on sait. Depuis lors, toutes nos demandes se heurtent à une fin de non recevoir. Le 13 mars 2009, Salah Hamouri aura ainsi effectué, cela contre toute justice et au mépris du respect des droits de l’homme, quatre ans de prison tandis que rien ne peut les justifier et que rien n’est venu les justifier. Et il est lâché par la France. Il est le seul dans ce cas. Il est le seul Français pour lequel rien n’est fait et à propos duquel votre refus d’agir s’est manifesté ostensiblement jusqu’à refuser ne serait-ce de recevoir la famille ou les amis de Salah.

En ce jour du bien triste « anniversaire » des 4 ans de captivité d’un innocent, Salah Hamouri, nous vous demandons instamment, M. le Président, de recevoir la famille ou les amis de Salah qui demandent sa libération immédiate, et qui se sont regroupés dans un Comité national de soutien. Nous lui demandons d’agir en ce jour « anniversaire » auprès de son homologue israélien pour que Salah ne passe pas une journée de prison supplémentaire et qu’il soit libéré immédiatement. Salah aura 24 ans le 25 avril prochain. Il doit être chez lui pour fêter son anniversaire avec sa famille. A Jérusalem… Dans l’espoir de votre intervention, et vous en remerciant vivement par avance, nous vous adressons, Monsieur le Président, l’expression de notre très haute considération.

Michèle Demessine , Monique Cerisier ben Guiga

Voir aussi : http://www.humanite.fr

Monique CERISIER ben GUIGA est Sénatrice représentant les Français établis hors de France, Secrétaire du Sénat, Secrétaire de la Commission des Affaires étrangères, de la Défense et des Forces armées, Présidente du groupe d’information internationale France-Territoires palestiniens ; Membre du groupe socialiste.

Michèle Demessine est Sénatrice du Nord (Nord-Pas-de-Calais) Secrétaire du Sénat, Membre de la commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées ; Membre du Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et des Sénateurs du Parti de Gauche.

Commenter cet article

Recevoir l'infolettre :

PCF de Lille

74 rue d'Artois
59000 Lille
Tél : 03.20.60.32.02