[] []

Conseil municipal du 29 juin 2009

S’inscrire à l’infolettre :

Intervention de Hugo VANDAMME sur la mise en place du Conseil des résidents étrangers

Publié le 1er juillet 2009

Le groupe communiste se félicite de la mise en place d’un nouvel outil de démocratie participative dans notre ville, tout comme il applaudit la meilleure prise en compte des résidents étrangers (hors UE). Néanmoins, ce progrès ne doit pas faire oublier que, bien qu’ils payent leurs impôts, ces résidents extra-communautaires n’ont toujours pas accès au plus élémentaire des droits d’un citoyen : le droit de vote. La mise en place du Conseil des résidents étrangers ne doit pas faire oublier que leur droit à la citoyenneté n’est pas respecté !


Madame le Maire, Chers collègues, Mesdames, Messieurs,

C’est par ma voix que l’ensemble du groupe communiste tient à saluer cette nouvelle page de l’histoire de la démocratie participative lilloise.

Après les Conseils de quartiers, le conseil municipal d’enfants, le conseil des aînés, le CCC, le conseil lillois de la jeunesse. Nous en sommes aujourd’hui à créer le Conseil des résidents étrangers.

Alors que ceux-ci ont « le droit » de payer leurs impôts, de travailler, et de respecter notre législation, ce Conseil doit permettre aux résidents étrangers d’user d’un droit qu’ils n’ont pas : celui de la citoyenneté civile et politique.

Je ne pourrais retracer ici les longues luttes qui ont été nécessaires pour que les étrangers accèdent à quelques droits en terme de citoyenneté sociale. Pouvoir participer à l’élection de représentants du personnel mais sans pouvoir être éligibles en 1946. Puis délégués syndicaux en 68, aux Prud’hommes en 82, administrateur à la Sécurité Sociale et dans les OPAC, OPHLM en 82 toujours…

Le Parti Communiste Français est partisan du droit de vote des étrangers à toutes les élections depuis sa création en 1921 et nous continuerons même à porter cette revendication jusqu’à sa mise en application.

Enfin, à quelques semaines des élections européennes qui ont vu une nouvelle fois un taux d’abstention record, nous devons toutes et tous donner des signes, des moyens, du sens à tous les habitants pour que l’avenir de la cité soit l’affaire de tous. Les instances de démocratie participative peuvent y contribuer mais ne sont pas non plus des recettes miracles. Alors continuons cette audace de création d’espaces participatifs mais soyons toujours plus exigeants.

Pour l’immédiat, le groupe communiste suivra avec intérêt et enthousiasme l’aventure du Conseil des résidents étrangers de Lille.

Je vous remercie.

Commenter cet article

Recevoir l'infolettre :

PCF de Lille

74 rue d'Artois
59000 Lille
Tél : 03.20.60.32.02